lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Marché financier : Le Mali lance un Sukuk à 150 milliards de FCFA

Mercredi 7 Février 2018

L’Etat du Mali vient de lancer une opération d’appel public à l’épargne dénommée « SUKUK Etat du Mali 6,25% 2018-2025 » en vue de mobiliser un montant global, indicatif de 150 milliards de FCFA. La période de souscription s'étendra jusqu'au 16 février 2018 avec possibilité de clôture par anticipation.


Marché financier : Le Mali lance  un Sukuk à 150 milliards de FCFA
Pour la première fois, le gouvernement du Mali, à travers le ministère de l’Economie et des finances vient de lancer un appel public à  l’épargne Sukuk pour un montant de 150 milliards de FCFA sur la période 2018-2025.
  
En effet, la particularité de cette opération est qu'elle est conforme aux exigences de la Charia (loi islamique) en termes de structuration et de rémunération des placements effectués par les investisseurs (institutionnels et personnes physiques). La date de souscription  s’étale du 2 au 16 février prochain avec un nombre de parts de 15 millions et un prix d’émission de 10 000 FCFA.
 Ayant comme arrangeur la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (« SID »), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (« BID »,  l’opération est gérée par Taiba Titrisation avec comme dépositaire et gestionnaire de créances  la Banque islamique du Sénégal.  Les chefs de file de l’opération  sont Coris Bourse, Everest Finance, SGI Benin, SGI Mali et Sirius capital.
 
Contrairement à l’épargne ordinaire, le Sukuk ne verse pas d’intérêt, mais il offre une marge de profit de 6,25% par an exonérée d’impôt pour les investisseurs résidents.
 
Les Parts sont admissibles au guichet de refinancement de la BCEAO selon les dispositions en vigueur. La maturité prévisionnelle  est 84 mois à compter de la date d’émission incluant 24 mois de période de grâce.
Il faut souligner que le Sukuk est une alternative à la mobilisation d'épargne et de placements d'investisseurs islamiques à long terme. Il est fondé sur des aspects techniques (préférence pour des actifs islamiques car conformes à la Charia), Les Sukuk sont un moyen de financement mais surtout un moyen de mobilisation de l'Epargne aujourd’hui très sollicités par beaucoup de pays .Cette opération a été agrée par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers.
Ibrahim Youssef
 
 
 

 
 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter