lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Mali : le Premier ministre français insiste sur les “deux jambes” de la sécurité et du développement.

Lundi 25 Février 2019

Le président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a reçu en audience en milieu de journée du samedi 23 février 2019, le Premier ministre français Edouard Philippe arrivé à Bamako, dans la soirée du vendredi 22 février 2019, en provenance de Paris, pour une visite officielle de 48 heures au Mali.


Pour le renforcement des relations de coopération bilatérale entre le Mali et la France , et pour son premier déplacement en terre malienne , ( Première visite au sud du Sahara ) le Premier ministre français est accompagné d’une forte délégation dont la Ministre française des Armées Mme Florence Parly ,du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez, de plusieurs personnalités du monde parlementaire, culturel et sportif ainsi que d’une forte délégation du patronat français.

L’audience a été précédée d’un tête à tête d’environ 45 minutes d’horloge entre le président de la République et le Premier ministre français .“C’est important de livrer des combats pour gagner la guerre, mais c’est aussi important de construire la paix et la prospérité”, a fait valoir avant la cérémonie M. Philippe, qui devait se rendre en fin de journée à Gao (nord) auprès des troupes françaises, insistant sur les “deux jambes” de la sécurité et du développement.

Durant son séjour au Mali, le Premier ministre français a visité la station de pompage de Kabala sur le fleuve Niger, qui doit alimenter une station de traitement d’eau dont l’inauguration est prévue mi-2019. Cet investissement de 500 millions d’euros, financé par des bailleurs internationaux dont la France, doit desservir un million d’habitants de la capitale malienne. Un projet qui est réalisé pour faciliter l’accessibilité à l’eau potable à moindre coût de nos populations.

M. Édouard Philippe, a profité sa première sortie officielle en terre malienne pour rendre visite à Gao aux forces françaises de Barkhane. Avant l’étape de Gao, M.Edouard Philippe a rencontré à Bamako, ses compatriotes français résidents au Mali.

Ces dix dernières années, la France a versé 700 millions d’euros d’aide au développement au Mali, selon les chiffres communiqués par Matignon, et le rythme annuel est en forte hausse au moment où Paris renforce ses aides aux Etats sahéliens.
Quelques projets privés ont également été présentés, dont un engagement d’achat de 3.000 tonnes de coton du géant français de la distribution Carrefour pour “structurer la filière du coton bio au Mali”, redevenu premier producteur africain de coton.
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter