lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Mali-Russie: De grands projets à la hauteur des relations bilatérales

Vendredi 10 Juin 2022

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a servi de cadre, hier, à la signature d’un mémorandum d’entente sur la coopération entre le Mali et la Fédération de la Russie.


C’était sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop, en présence du ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, du ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed, du ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Harouna Mamadou Toureh, de la ministre des Transports et des Infrastructures, Dembélé Madina Sissoko et celui en charge du Développement rural Modibo Keïta. La délégation russe était conduite par l’ambassadeur de Russie au Mali Igor Gromyko.

Avant la signature du document, Maliens et Russes ont eu une séance de travail au cours de laquelle les deux parties ont réaffirmé leur volonté de développer les relations économiques.
Le chef de la diplomatie malienne et le diplomate russe ont estimé à l’unisson que la coopération économique entre les deux pays doit être hissée au niveau de celle portant sur le domaine militaire. Abdoulaye Diop et Igor Gromyko sont d’avis tous les deux que la coopération économique et commerciale entre le Mali sera axée sur les domaines de l’agriculture, de l’agro-alimentaire, des infrastructures et des transports, de l’énergie et des mines.

Le mémorandum d’entente a été signé par Lamine Seydou Traoré, le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau et Andreï Albechtchenko, le représentant de l’Association pour la coopération économique avec les pays africains. Le document a pour objectif d’encadrer les relations avec les entreprises russes dans les domaines des mines et de l’énergie. 

Ainsi, dans le domaine de l’énergie, il est prévu les réalisations des projets de centrales hydroélectriques, des projets de centrales à gaz et de maintenance des centrales thermiques, des projets de lignes de transports électriques et l’établissement des partenariats avec les opérateurs pour l’importation de gaz butane.
S’agissant des mines et du pétrole, le protocole d’accord entend matérialiser les réalisations de l’étude interprétative du bassin de Taoudénit, des études de l’hydrogène naturel et l’achèvement des projets de forage d’exploration des rifts de Gao et Nara. A ceux-ci s’ajoutent la réalisation des projets visant à mettre en place la banque nationale des données pétrolières et celle des projets miniers.

Andreï Albechtchenko a rappelé que l’Association pour la coopération économique avec les pays africains a été créée suite au sommet Russie-Afrique. Elle vient en appui aux efforts du ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie pour renforcer les relations économiques avec l’Afrique.
Tout en saluant la concrétisation de la volonté politique des deux Etats de donner une coloration économique à leurs relations, le chef de la diplomatie malienne dira que cet accord vient compléter les secteurs déjà existant comme la formation et la coopération dans le domaine de la sécurité. Abdoulaye Diop a rappelé que les deux parties doivent travailler pour jeter les bases d’une coopération politique et stratégique dans les secteurs clés. Selon lui, cela doit permettre de renforcer la coopération sur la base d’un partenariat gagnant-gagnant.

Abondant dans le même sens, l’ambassadeur russe a appelé de ses vœux le développement d’une coopération gagnant-gagnant entre nos pays. «La visite du ministre Diop à Moscou a été l’occasion de discuter des questions d’intérêt mutuel», a rappelé le diplomate.

Namory KOUYATÉ

https://www.maliweb.net/















Inscription à la newsletter