lejecom  Le journal de l’économie Malienne


UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Mali : Le vice-président en charge des ressources humaines de la Banque mondiale échange avec le Premier ministre sur le renforcement du partenariat

Jeudi 6 Décembre 2018

En visite de travail dans notre pays, le vice-président en charge des ressources humaines de la Banque mondiale, le Mauritanien Ousmane Diagana, a eu un entretien avec le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, lors d’une audience, lundi dernier à la Primature. C’était en présence de la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali, le Niger, la Guinée et le Tchad, avec résidence à Bamako, Mme Soukeyna Kane et du ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé.


Mali : Le vice-président en charge des ressources humaines de la Banque mondiale échange avec  le Premier ministre sur le renforcement du partenariat
A sa sortie d’audience, Ousmane Diagana s’est confié à la presse, exprimant ainsi sa joie de se retrouver au Mali où il a passé quatre ans de sa vie professionnelle.   «L’objet de ma visite est d’échanger avec mes collègues du bureau régional de Bamako sur leurs conditions de vie et de travail», a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que c’est surtout à la faveur de l’arrivée de la nouvelle directrice des opérations que la Banque mondiale a élargi de façon significative son portefeuille au Mali, en intervenant dans les zones qui connaissent un relèvement. Ce qui lui pose, a-t-il estimé, un autre type de défi, à savoir comment accompagner la mise en œuvre réussie de ces programmes.

« L’échange avec le chef du gouvernement s’est situé autour du renforcement du partenariat entre la Banque mondiale et le Mali, faisant en sorte que les projets importants que l’institution finance au Mali, en particulier au Nord et au Centre, puissent s’exécuter rapidement et avoir des impacts durables sur l’amélioration des conditions de vie des populations », a confié le vice-président  en charge des ressources humaines de la Banque mondiale.
S’exprimant sur les relations entre la Banque mondiale et le Mali, Ousmane Diagana a estimé que celles-ci sont bonnes.  Et qu’elles ont connu une continuité, sans jamais connaitre d’arrêt, rappelant que même au moment de la crise, la Banque est restée dans notre pays.

Aussi, il fait ce rappel : «Après la crise, nous avons accompagné le Mali à l’élaboration de stratégies de développement et nous accompagnons la mise en œuvre de ces stratégies à travers des financements conséquents et innovants».
Mahamane Maïga
 









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter