lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Mali: L’adoption d’un projet de loi portant règlement du Budget d’Etat 2017

Jeudi 27 Décembre 2018

C’était lors du conseil des ministres qui s’est tenu en session ordinaire, le jeudi 20 décembre 2018 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar KEÏTA. Le projet de loi de règlement adopté est le résultat de l’exécution de la loi de finances 2017. Il a pour objectifs entre autres : de constater le montant définitif des encaissements des recettes et des ordonnancements de dépenses se rapportant à un même exercice budgétaire ; de ratifier, le cas échéant, les ouvertures de crédits.


Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté des projets de texte. Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le conseil des ministres a adopté un projet de loi portant règlement du Budget d’Etat 2017.

L’on indiqué que le projet de loi de règlement adopté est le résultat de l’exécution de la loi de finances 2017. Il a pour objectifs : de constater le montant définitif des encaissements des recettes et des ordonnancements de dépenses se rapportant à un même exercice budgétaire ; de ratifier, le cas échéant,  les ouvertures de crédits ; de procéder à l’ajustement des prévisions aux réalisations ; d’établir le compte de résultat de l’année ; d’autoriser le transfert du résultat de l’année financière au compte permanent des découverts du Trésor.

Aux termes de l’exécution de la loi de finances 2017, pour une prévision de 2 143 milliards 469 millions de francs CFA, les recouvrements de recettes se chiffrent à 1 983 milliards 708 millions de francs CFA, soit un taux d’exécution de  92,55%.
Pour une prévision de 2 336 milliards 925 millions de francs CFA, le montant de l’exécution des  dépenses est de 2 215 milliards 912 millions de francs CFA, soit un taux d’exécution de  97,33%.

Le résultat définitif de l’exécution de la loi de finances 2017 dégage un déficit budgétaire de 232 milliards 205 millions de francs CFA au titre du budget d’Etat contre un déficit prévisionnel initial de 257 milliards 69 millions de francs CFA et un déficit corrigé de 193 milliards 456 millions de francs CFA au titre du collectif budgétaire.
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter