lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Lutte contre la criminalité et l’insécurité dans l’Uemoa : Le ministre togolais de la Sécurité pour des mécanismes de coopération plus fluides

Lundi 13 Septembre 2021

Prenant part le 10 septembre dernier à la Sixième réunion ministérielle sur la sécurité dans l’espace Uemoa, le ministre togolais de la Sécurité et de la Protection civile a plaidé pour des mécanismes de coopération plus fluides entre Etats membres.


Selon le général de brigade Damehame Yark, avant les années 2000, les experts et analystes en sécurité intérieure, attiraient l’attention des dirigeants et des acteurs en développement sur le fait que la criminalité s’internationalisait de plus en plus.

«Comme on peut le constater aujourd’hui, l’insécurité et la criminalité ne s’internationalisent plus. Elles sont internationales. Et pour y faire face, les Etats doivent, plus que jamais et mieux que les criminels, sauter le verrou de la souveraineté et faire tomber les murs de nos frontières afin de permettre à nos services d’enquête et de renseignement d’asseoir des mécanismes de collaboration et de coopération sécuritaire plus dynamiques et plus fluides », a indiqué M. Yark.

Il a relevé que la rencontre de ce jour s’inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de l’Accord-cadre de coopération en matière de sécurité et de renseignement que nous avons signé le 26 avril 2018 à Ouagadougou. Il a rappelé que l’insécurité est aujourd’hui inscrite au rang le plus élevé de nos préoccupations au sein de notre Union, en particulier à l’agenda des Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Le général Yark soutient que les attaques ou les menaces d’actes terroristes sont devenues récurrentes et si nous n’y prenons garde, elles pourraient, au fil du temps, être banalisées, y compris par les dirigeants que nous sommes. L’extrémisme violent prend également des proportions grandissantes et menace la paix et la cohésion sociale au sein de nos communautés et même des cellules familiales. Il n’a pas manqué de saluer les résultats obtenus dans la mise en œuvre de l’Accord-cadre de coopération en matière de sécurité et de renseignement, ainsi que les dispositions prise pour consolider les acquis.
Adou FAYE














Inscription à la newsletter