lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr

Le Marché régional de la dette publique marqué par un recul de 32,7% en Septembre 2018

Jeudi 4 Octobre 2018

Le montant global des émissions brutes sur le marché régional de la dette publique est ressorti à 1.175,8 milliards au terme du premier semestre 2018, en recul de 555,2 milliards ou 32,7% par rapport au niveau enregistré sur les six premiers mois de l'année 2017.


L’information est contenue dans le Rapport sur la Politique Monétaire dans l'UMOA de Septembre 2018.
Dans ce document, on lit que les émissions nettes sont ressorties négatives à 234,9 milliards durant le premier semestre 2018, contre un solde positif de 565,7 milliards un an plus tôt.
« En excluant la Côte d'Ivoire et le Sénégal, qui ont peu sollicité le marché, les émissions nettes se sont chiffrées à +290,3 milliards ».
Sur le compartiment des bons du Trésor, poursuit la même source, les mobilisations de ressources au cours des six premiers mois de l'année 2018 se sont élevées à 689,1 milliards contre 1.053,0 milliards sur la même période un an auparavant.
Et de préciser que les maturités de 12 et 6 mois ont été les plus sollicitées avec des volumes respectifs de 63,3% et 23,6% des montants mobilisés.
Sur le compartiment obligataire, les Trésors publics ont mobilisé 486,7 milliards contre 678,0 milliards au premier semestre 2017. Les mobilisations les plus importantes ont été réalisées sur les compartiments de 3 ans et 5 ans, avec respectivement 47,9% et 27,3% des ressources collectées.
Le coût moyen des ressources levées par les Etats (taux d'intérêt moyen pondéré) sur le compartiment des bons du Trésor, s'est orienté à la baisse, d'un trimestre à l'autre, ressortant à 6,00% au cours du deuxième trimestre 2018 contre 6,22% un trimestre plus tôt.
Encours des titres publics sur le marché régional
L'encours global des titres publics sur le marché financier régional est ressorti à 9.312,8 milliards à fin juin 2018, lit-on dans le Rapport sur la Politique Monétaire dans l'UMOA du Septembre 2018.
Par Etat, poursuit ce document de la BCEAO, l'encours des titres publics  se chiffre pour le Benin à 1302,2 milliards, le Burkina Faso 1092,7 milliards, la Cote d’Ivoire 3361,4 milliards, la Guinée Bissau 51,1 milliards, le Mali 1019,9 milliards, le Niger 572,1 milliards, le Sénégal 886 milliards et le Togo 1027,4 milliards.
En perspective, pour l'ensemble de l'année 2018, sur la base des programmes d'émission, poursuit la même source, le montant global des émissions brutes sur le marché régional de la dette publique est attendu à 2.459,1 milliards contre 3.274,0 milliards en 2017.
Le document renseigne que les tombées d'échéances se situeraient à 2.716,0 milliards et les émissions nettes ressortiraient à -256,9 milliards, ce qui porterait l'encours des titres publics à 9.290,8 milliards ou 13,0% du PIB à fin décembre 2018.
A l’en croire, ce repli des encours de titres publics se justifie par l'absence d'émission de titres publics par l'Etat du Sénégal sur le marché régional depuis le début de l'année 2018, conjuguée avec la forte diminution des émissions de la Côte d'Ivoire.
Mariama Diallo


Nouveau commentaire :









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter