lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

L’Union africaine émet des réserves sur le projet de lancement de l’initiative Spotlight Africa prévu le 9 février 2019 en marge du Sommet des Chefs d’État et de gouvernement

Vendredi 8 Février 2019

La Commission de l'Union africaine que dirige le Tchadien Moussa Faki Mahamat depuis fin janvier 2017 marque son empreinte dans la perception et l'appréciation de certains contenus auxquels elle n'a pas été associée dans leur élaboration. Le lancement de l'Initiative Spotlight par 8 États membres du continent-qui devait se tenir le 09 février prochain à Addis Abeba en marge de la 32ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine -a été du coup gelé par l'organisation panafricaine laquelle a émis de sérieuses réserves et ne reconnaît nullement cet événement non inscrit dans son agenda officiel. Détails.


Dans un document exclusif en possession de Confidentiel Afrique, la Commission de l’Union africaine présente ses compliments à tous les Etats membres de l’UA et à l’honneur de se référer à l’invitation faite aux Etats membres d’assister au lancement de l’Initiative Spotlight qui devait se tenir le 09 février prochain dans l’antre du Center Conférence d’Addis Abeba. Ce sont 8 États africains qui ont adhéré à ce projet de lancement qui devrait mobiliser des financements de 500 millions de dollars du guichet de l’Union européenne en faveur de ces pays, affirme une source anonyme à Confidentiel Afrique.  »  

La Commission de l’UA souhaite notifier à tous les États membres qu’elle a exprimé des réserves quant à son association à l’invitation au lancement de l’Initiative Spotlight. La Commission souhaite en outre informer tous les États Membres qu’elle n’a pas participé à la conceptualisation, à la conception et à l’élaboration de l’Initiative Spotlight et du document de projet intitulé Document de programme régional pour l’Afrique, qui contient de multiples références aux lesbiennes, gays, bisexuels, trangender et intersexuels (LGBTI) » lit-on dans un document de l’UA. 

La Commission est gravement préoccupée par le fait que le libellé du descriptif de projet n’est pas conforme au libellé négocié sur la santé et les droits sexuels et génésiques et l’orientation sexuelle, qui a été négocié dans les principaux documents d’orientation de l’Union africaine tels que le Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples sur le droit des femmes en Afrique (Protocole de Maputo, Déclaration d’Addis Abeba sur la population et Sommet européen Union africaine – Europe 2017, tenu sous le thème : investir dans la jeunesse pour accélérer le développement durable et le groupe inclusif. 

La Commission souhaite informer tous les Etats membres que cet événement n’est pas une manifestation officielle de la 32ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine, et que l’Union africaine et la Commission n’assisteront en aucune manière au lancement de Spotlight. En clair, la forme pédagogique de communication et la méthode de faire ont changé de ligne avec un fort ancrage de prendre au sérieux les écosystèmes trans-géopolitico-stratégiques qui peuvent dénaturer la bonne marche de la vision de l’Union africaine. Un grand pas franchi par le Tchadien Moussa Faki Mahamat. 
ConfidentielAfrique














Inscription à la newsletter