lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Groupe Ecobank : Le résultat net s’élève à 46185 millions de FCFA au 31 mars 2021

Vendredi 30 Avril 2021

Dans son « Bulletin de la cote », la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a publié les résultats du Groupe Ecobank pour le premier trimestre 2021. Le résultat net est de 46185 millions de FCFA au 31 mars 2021 contre 40187 en 2020. Une performance saluée par Ade Ayeyemi, directeur général du Groupe.


Groupe Ecobank : Le résultat net s’élève à 46185 millions de FCFA au 31 mars 2021
«La performance du Groupe au premier trimestre a été solide, malgré l'environnement d'exploitation toujours difficile. Les revenus ont augmenté de 4% à 409 millions $EU et nous avons réalisé un bénéfice avant impôts de 100 millions $EU, soit une augmentation de 11% en glissement annuel. Le bénéfice par action a augmenté de 8% et le rendement des capitaux propres corporels a été de 15,7%. Ces résultats reflètent les avantages de notre diversification et la concentration sur nos priorités stratégiques », a déclaré M. Ayeyemi.

« Nous sommes également satisfaits des résultats de nos pôles d’activités. Notre pôle Banque de Financement et d'Investissement a enregistré une augmentation de 4% de ses revenus, grâce à une optimisation des actifs et à un soutien à la clientèle avec des solutions financières structurées. Le chiffre d’affaires a augmenté de 13% dans la banque commerciale, soutenu par une augmentation des revenus de gestion de trésorerie alors que les restrictions induites par la pandémie ont été assouplies et que l'activité des clients a augmenté », a-t-il dit.

Cependant, il relève que le consommateur continue à être impacté d’où la baisse de 3% du segment Banque de Particuliers. Il a expliqué que le groupe Ecobank a maintenu les objectifs d'efficacité opérationnelle et a  encore amélioré le  coefficient d’exploitation de 62,7% au quatrième trimestre 2020 à 59,3% au trimestre en cours, soit le plus bas depuis une décennie. «Nous avons continué de constituer des provisions sur les créances douteuses en ligne avec notre objectif d'atteindre une couverture des risques proche de 100% à court terme.

Le ratio de couverture s'est amélioré à 81,5%, contre 74,5% au quatrième trimestre de 2020 », a ajouté M. Ayeyemi. «Notre bilan demeure liquide, robuste et sain, nous donnant les capacités de répondre aux besoins financiers de nos clients. L'accent mis sur la digitalisation dans tous nos engagements clients a contribué à une croissance soutenue des dépôts », a indiqué Ade Ayeyemi.  Il se dit fier  de ses collègues Ecobankers qui continuent de servir les clients et les communautés.
Adou FAYE














Inscription à la newsletter