lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Financer une relance verte, opérationnalisation de la Zlecaf, fusion des efforts : Le groupe d’experts de la Cea balise le chemin pour le développement de l’Afrique

Mercredi 18 Mai 2022

Des délégués de toute l’Afrique participent à une réunion du groupe d’experts de trois jours, qui a débuté le 11 mai à Dakar, au Sénégal. Leurs discussions se rattachent au thème de la 54ème Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM2022) de la CEA - Financer la relance de l’Afrique : Trouver des solutions innovantes.


Dans ses observations aux experts dont la réunion donne le ton aux sessions ministérielles de la CoM2022 les 16 et 17 mai, la Secrétaire générale adjointe de l’Onu et Secrétaire exécutive de la Cea, Vera Songwe, déclare que l’Afrique a une occasion unique de faire les choses différemment.

Elle exhorte les délégués à partager leurs expériences et leurs idées pour « rompre le cycle de l’aide apportée uniquement par les donateurs » en Afrique. Mme Songwe déclare que la croissance de l’Afrique doit être « excellente, durable et inclusive », car la croissance intrinsèquement liée aux prix des matières premières « ne peut pas être la croissance de l’avenir ».
« Alors que nous examinons les gains que nous avons réalisés au cours de la dernière décennie et les gains qui ont été anéantis par la crise ukrainienne, nous pouvons repenser le type de croissance que l’Afrique peut avoir », déclare-t-elle, ajoutant que « nous devons faire cela en tant que continent, et non individuellement ».

Financer une relance verte
S’exprimant depuis la salle, un membre de la délégation égyptienne présente, à la CoM2022 déclare que toute relance après la pandémie et la crise ukrainienne doit être écologiquement durable. Il dit que lorsque l’Afrique accueillera la CoP27 en novembre, le continent aura une bonne occasion de se concentrer sur la manière de réaliser une relance « verte » et de trouver des solutions durables.

Appel à une ZLECAf pleinement opérationnelle
Un délégué tanzanien suggère que les recommandations finales de la conférence incluent un appel aux États membres pour qu’ils résolvent tous les problèmes qui font obstacle à une Zone de libre-échange continentale africaine pleinement opérationnelle, la ZLECAf. Il déclare qu’une ZLECAf accomplie stimulerait le commerce et les investissements entre les États membres, aidant les pays membres à « rebondir facilement » après la contraction économique causée par la Covid19.

Travailler ensemble pour améliorer les choses
Présentant des données claires de l’ampleur des crises jumelles de la pandémie et de l’Ukraine sur l’Afrique, la Secrétaire exécutive adjointe de la Cea, Hanan Morsy, déclare : « nous ne connaissons pas la durée et l’ampleur de la crise ». Elle dit que l’Afrique a besoin que les choses s’améliorent, et « nous devons nous assurer qu’elles n’empirent pas ». La CoM2022 offrirait l’occasion de définir les détails de la manière dont cela pourrait être réalisé, dit-elle.

Bassirou MBAYE














Inscription à la newsletter