lejecom  Le journal de l’économie Malienne


UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Evelyne Tall, fondatrice de E & Parteners – « La finance utile est une urgence pour l’Afrique»

Mardi 9 Janvier 2018

Mme Evelyne Tall théorise « la finance utile ». Actuellement investie dans le conseil stratégie et financier à travers sa société E & Parteners, cet ancien directeur général adjoint d’Ecobank juge urgent la nécessité d’apporter une assistance aux femmes entrepreneur.


Interpellée sur le sujet, en marge d’un panel récemment tenu à Dakar dans le cadre du Women's Entrepreneurship Day, cette présidente et fondatrice de la société E & Parteners explique que « la finance utile c’est de pouvoir, à travers des levers de fonds doux, pas trop chers, aider les femmes entrepreneurs, s’en servir comme levier et les aider à augmenter leur capacité à passer l’étape de PME-PMI ».

Son engagement semble être motivé par le fait que les femmes aient d’énormes difficultés à s’organiser pour se financer, pour être des championnes locales ou des championnes régionales et pourquoi pas panafricaines.

Evelyne Tall compte ainsi s’appuyer sur l’expérience capitalisée au fil de sa carrière dans diverses sortes de financement qu’elle maitrise tels que les banques, les fonds d’investissement, le crowfunding. Ce qui l’a permettrait d’être à l’intersection de tous ces secteurs pour apporter à ces femmes un appui en capacity bulding, en appui institutionnel, et les aider à avoir du réseautage. 
« Les femmes ne sont pas très fortes dans le réseautage. Un linkage de réseautage va pouvoir les exposer et peut être créer et les pousser à peser dans l’économie de leur pays, leur sous-région »
Pour y parvenir, estime-t-elle, qu’il faut d’abord régler le problème de l’éducation en maintenant les femmes à l’école. Plus loin, Mme Tall met le doigt sur l’éducation financière. 
A son avis, beaucoup de femmes ont des projets ingénieux mais qui souffrent d’un manque d’informations. « Si on peut leur apporter ça dans un panier, choisir ce qu’il faut pour elles, les aider dans leur stratégie, nous le ferons avec détermination », assure-telle.      
Une cagnotte de 21 milliards de dollars abandonnée pour servir la société africaine 
Avec cette nouvelle option, on apprend davantage sur les raisons qui, en partie, ont poussé Evelyne Tall a anticipé sa retraité à Ecobank. Une banque qu’elle a quittée avec un sentiment du devoir accompli mais aussi une volonté de faire bénéficier son expérience à la population toute entière. 
« Comme toute personne dans la vie, on pense plus à ce que l’on peut apporter à la société qu’à un projet de carrière. Donc j’ai décidé de quitter avant ma retraite. Le prolongement naturel de ma carrière c’est dans la finance et une des urgences c’est la finance utile »
Ecobank, de ses débuts en 1998 au 31 janvier 2017, date de sa démission anticipée, Evelyne Tall a occupé des responsabilités pas des moindres et dont la dernière était celle de directeur général adjoint. 
Elle a été responsable des opérations dans 32 pays d’Afrique, responsable de la gouvernance et du contrôle interne, directeur général adjointe d’Ecobank Mali, Directeur général d’Ecobank Sénégal, directeur de la zone UEMOA avec le Cap-Vert. 
Par la suite, Mme Tall a été responsable des 32 filiales dans toute l’Afrique. Et quand elle quittait, elle gérait un total bilan de 21 milliards de dollars (environ 12 milliards de F Cfa). « J’ai beaucoup travaillé très modestement et je pense qu’il fallait un moment passer le relai », a-t-elle confié. 
Mariama Diallo

 


Nouveau commentaire :









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter