lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Engagements de la BOAD au Mali : Le président IBK reconnait les soutiens financiers de l’institution spécialisée

Jeudi 14 Mars 2019

Cela s’observe à travers l’acte posé par le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta(IBK). En sa qualité de Grand Maître des Ordres nationaux du Mali, le chef de l’Etat a élevé Christian Adovelande, président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), au rang de Commandeur de l’Ordre national du Mali à titre étranger. La cérémonie solennelle de témoignage de reconnaissance a eu lieu ce vendredi 08 mars 2019 à Koulouba.


A la fin de la  cérémonie de décoration, le patron de l’institution spécialisée commune aux huit États membres de l’UEMOA  a vivement salué le président IBK pour cette reconnaissance. «C’est un très grand honneur pour nous. A travers ma personne, c’est la Banque qui est honorée. C’est la reconnaissance du travail de l’ensemble du personnel de la Banque, de ses instances de décision et de ce que nous faisons depuis 45 ans sur le terrain. Je remercie sincèrement le chef de l’Etat pour l’honneur qui est fait à la Banque», a témoigné le président de la BOAD, en s’adressant à la presse.

 «Nous venons d’obtenir du Fonds vert climat un financement pour le Mali à travers la BOAD. Il concerne un projet d’alimentation en énergie solaire de 80 localités au Mali », a révélé le président de la BOAD. Avant de  préciser : « les conditions d’octroi de ce prêt sont très intéressantes : 0% de taux d’intérêt, 40 ans dont 10 ans de différés. Le Mali est le premier bénéficiaire, à travers la BOAD, de ce type de financement du Fonds vert ».

Outre ce projet d’électrification, nous avons obtenu, toujours du Fonds vert climat, une ligne de 60 millions d’euros destinée au secteur privé pour l’encourager à aller dans le secteur des énergies renouvelables, a fait savoir Christian Adovelande.

Faisant le point des soutiens financiers de sa Banque à notre pays, il a rappelé que les engagements au Mali s’élèvent à 588 milliards FCFA pour 135 opérations. Entre autres projets financés à cet effet, il a rappelé la signature, lors de sa visite en décembre dernier, d’un accord de prêt pour la réalisation à Sikasso d’un échangeur similaire à celui de Ségou. D’un montant de 25 milliards FCFA, ce crédit contribuera, faut-il le préciser, à la construction d’un échangeur, d’un viaduc et de 10 km de voiries urbaines dans la capitale de la 3è région administrative de notre pays.

Aussi la BOAD participe à l’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et à «d’autres projets dans le cadre de la sécurité alimentaire qui concerne les aménagements hydro-agricoles», a indiqué Christian Adovelande.
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter