lejecom  Le journal de l’économie Malienne


UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Economie : L’OCDE note une reprise, mais des tensions se manifestent aussi

Mardi 13 Mars 2018

L’expansion économique mondiale s’affermit, sur fond de hausse robuste de l’investissement accompagnée d’un rebond des échanges et d’un redémarrage de l’emploi qui alimentent une reprise généralisée, selon les dernières Perspectives économiques intermédiaires de l'OCDE.


Le rythme de l’expansion sur la période 2018-19 devrait être plus rapide qu’en 2017, mais des tensions se font jour qui pourraient menacer l’instauration d’une croissance forte et durable à moyen terme.
L’OCDE prévoit que l’économie mondiale connaîtra une croissance de 3.9% en 2018 et en 2019, le redémarrage de l’investissement privé et des échanges étant porté par la solide confiance des entreprises et des ménages. L’inflation devrait repartir lentement. Les prévisions font état d’une légère amélioration de l’économie mondiale depuis la précédente édition des Perspectives économiques, en novembre 2017, et concernent toutes les économies du G20.
Dans les Perspectives, l’OCDE souligne que les nouvelles réductions d’impôt et les hausses de dépenses prévues aux États-Unis ainsi que la relance budgétaire attendue en Allemagne donneront un coup de pouce à la croissance à court terme, mais elle relève aussi plusieurs risques et vulnérabilités dont certains relèvent du secteur financier tandis que d’autres tiennent à la montée du protectionnisme.
 
«La croissance est stable ou s’améliore dans la plupart des pays du G20 et l’expansion se poursuit», a déclaré le Chef économiste de l’OCDE par intérim Alvaro Pereira.
 «Dans ce contexte, une escalade des tensions commerciales serait dommageable pour la croissance et l’emploi. Les pays devraient se reposer sur les solutions collectives, comme le Forum mondial sur les surcapacités sidérurgiques, pour résoudre les questions spécifiques. Il est indispensable de préserver le système commercial international fondé sur les règles», a indiqué M. Pereira.
 
Les Perspectives économiques exposent un éventail de politiques publiques qui contribueraient à alimenter la croissance à moyen terme. Les pays y sont invités à insuffler une nouvelle dynamique à leurs efforts de réforme structurelle, en particulier dans les domaines de la fiscalité et des compétences, afin de stimuler l’emploi et de favoriser une croissance inclusive à long terme. Dans les économies avancées, l’orientation de la politique monétaire devrait soutenir la demande, sans toutefois la stimuler à l’excès.
 
Pathé TOURE
 


Nouveau commentaire :









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter