lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Crise des hydrocarbures : Le prix du litre d’essence à la pompe reprend l’ascenseur

Mardi 26 Juillet 2022

Les hydrocarbures flambent à nouveau au Mali. Les prix à la pompe de l’essence et de gasoil passent respectivement de 811 FCFA et 809 FCFA à 891 FCFA et 889 FCFA. En tous cas, c’est ce qui ressort de la rencontre entre le ministère de l’Économie et des Finances et les opérateurs pétroliers maliens tenue mardi, 19 juillet 2022.


À la rencontre, il a été décidé que le prix fournisseur pour le super est désormais de 811 FCFA et celui du gasoil de 809 FCFA. Quant aux droits de douanes, ils sont fixés à 1, 5 FCFA par litre pour le super ainsi que pour le gasoil.

Pour rappel, le secteur des hydrocarbures connaît une flambée, depuis l’éclatement de la crise entre l’Ukraine et la Russie. En plus de l’augmentation du prix du litre à la pompe sur le plan mondial, la pénurie s’invite dans cette crise.

Au Mali, la situation se dégrade de jour en jour. Si le problème ne concernait que le gasoil fortement consommé qui se faisait rare sur le marché, de nos jours, c’est l’essence qui se fait rare au Mali. La raison : plusieurs pétroliers détenteurs de licence ont cessé d’approvisionner le marché.

À leur rencontre, ils nous signalent le prix très élevé de l’essence au dépôt depuis Abidjan et Dakar.

Selon des opérateurs, le prix en gros au port de Dakar est de 740 FCFA, sur lequel il faut ajouter le transport pour 40 FCFA le litre, sans oublier le dédouanement qui était de 80 FCFA le litre.

Malgré la subvention, les grossistes cèdent entre à 790 et 800 FCFA le litre. Les détaillants à la pompe ne semblent pas être intéressés du fait de la chute des bénéfices sur le litre qui revient souvent à moins de 10 FCFA, ce qui était de 90 FCFA, il y a quelques jours.

En tout cas, face à la gravité de la situation, à la base de l’augmentation des prix de tous les produits, biens et services, nombreux sont les Maliens qui invitent les autorités de la transition à entreprendre des démarches auprès des autorités russes pour approvisionner le marché malien en hydrocarbures moins chères et de qualité.

F. Abdoul
https://www.maliweb.net/















Inscription à la newsletter