lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Commerce : Les acteurs inquiets de leur sécurité interpellent les autorités

Jeudi 14 Février 2019

«Porter haut la voix de tous les commerçants du Mali et d’exprimer leurs profondes préoccupations», tel est l’objectif visé par l’Association des Commerçants Voyageurs du Mali et de la Diaspora (ACVM). Pour ce faire, le président de l’Association a interpellé le président de la République et son gouvernement lors d’une conférence de presse tenue le 07 février dernier.


« Depuis un certain temps, les Maliens vivent dans l’insécurité totale, et de plus en plus nos camarades commerçants sont des cibles des attaques armées. Cela ne peut et ne doit pas constituer une fatalité », a dit  le président de l’ACVM.

Selon lui, les commerçants à travers le pays ont manifesté des sentiments très profonds d’exécration et de condamnation, de douleur, de trouble devant cette nouvelle manifestation d’une folie meurtrière et d’une haine insensée. « Nous condamnons avec la plus grande énergie ces agissements barbares et dignes d’une autre époque. Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles auxquelles nous présentons nos condoléances les plus attristées. Nous estimons que l’incapacité des autorités à protéger les personnes et les biens a atteint un seuil alarmant ces derniers jours », a-t-il ajouté.

Suite à la multiplication des attaques armées contre les commerçants, ils ont interpellé le président de la République et son gouvernement sur le calvaire et la psychose que vivent les commerçants de Bamako et alentours. Pour eux, la sécurité et le bien-être du commerçant sont d’une importance cruciale pour le développement du pays. C’est pourquoi, ils  protestent vigoureusement contre ces attaques.

Face à cette situation, l’Association des Commerçants  Voyageurs du Mali et de la Diaspora lance un appel aux autorités judiciaires compétentes à rechercher, poursuivre et juger toute personne impliquée dans ces crimes, conformément à la loi. Enfin, elle rappelle que nul n’est à l’abri de tels actes,  exhorte les forces de sécurité à améliorer davantage dans la lutte contre la délinquance violente et invite les camarades commerçants à plus de vigilance.
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter