lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

BRVM : Repli hebdomadaire de 0,16% de la capitalisation boursière globale

Jeudi 23 Décembre 2021

La capitalisation boursière globale (capitalisation du marché des actions et celle des obligations) de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a enregistré un léger repli de 0,16% au terme de la semaine du 10 au 17 décembre 2021, selon la Revue Hebdomadaire publiée par le Société de gestion et d’intermédiation (SGI) CGF Bourse.


Cette capitalisation est en effet passée de12 988 milliards de FCFA le 10 décembre 2021 à 12 967 milliards de FCFA le 17 décembre 2021. Selon toujours cette SGI, par rapport au 4 janvier 2021, la capitalisation boursière globale de la BRVM a connu une variation de 25,88%.

Pour ce qui est du Price Earning Ratio (PER) du marché (cours de l’action sur le bénéfice net par action), il s’est replié bien qu’étant toujours positif, se situant à 13,82 contre 14,01 le 10 décembre 2021.
En revanche, le rendement moyen du marché a progressé légèrement de 0,01 point à 6,18% contre 6,17% le 10 décembre.
 
Le titre BICICI (Banque international pour le commerce et l’industrie de Cote d’Ivoire) a enregistré la plus forte hausse hebdomadaire de cours de la semaine sous revue avec +13,33%. CGF Bourse a noté dans sa revue le dynamisme des achats de ce titre avec un doublement du volume hebdomadaire transigé (95 083 titres échangés cette semaine contre 21 373 titres échangés la semaine précédente). <<L’action a enregistré une plus-value de 58,87% entre le 26 février 2021 (4 280 FCFA) et le 17 décembre 2021 (6 800 FCFA)>>, analyse CGF Bourse.
 
La banque BICICI a affiché un bénéfice de 7,58 milliards FCFA au titre du 3ème trimestre 2021, en hausse de 10,8%.
En dehors de BICICI qui figure à la tête du Top 3 des plus fortes hausses de cours, le podium est respectivement occupé par les titres SICOR Cote d’Ivoire (+8,72% à 4 800 FCFA) et NEI CEDA Cote d’Ivoire (+6,54% à 570 FCFA).
 
Le titre SICABLE Cote d’Ivoire a enregistré la plus forte baisse hebdomadaire de cours de la semaine avec -6,52%. Selon CGF Bourse, << depuis la dégringolade de 60% du résultat net au titre du 3ème trimestre 2021, le cours de l’action est dans un trend baissier enregistrant ainsi des creux de plus en plus bas.>> C’est ainsi que le titre SICABLE a engrangé une baisse de 18,86% de sa valeur entre le 24 septembre 2021 (1 325 FCFA) et le 17 décembre 2021 (1 075 FCFA). Ce repli des cours est en lien avec le retrait (0,5%) de fabrication d’équipements électriques en fin septembre 2021.
 
En dehors de BICICI qui figure à la tête du Flop 3 des plus fortes baisses de cours, le podium est respectivement occupé par les titres Sucrivoire Cote d’Ivoire (-5,97% à 945 FCFA) et BOA Mali (-5,70% à 1490 FCFA).
 
Concernant le marché obligataire, la revue de CGF Bourse souligne qu’il a clôturé la semaine avec une capitalisation boursière de 7 095 milliards de FCFA contre 7 092 milliards de FCFA la semaine précédente, soit un bond de 0,04%. <<Cette embellie de la capitalisation boursière du marché est en lien avec la hausse des titres obligataire du Trésor Public de la Cote d’Ivoire dénommés « TPCI.O27-TPCI 6% 2017- 2025 (+2,50%) » et « TPCI.O47-TPCI 5,80% 2020-2027 (+2,50%) ».
 
La valeur hebdomadaire transigée s’est établie à 33,12 milliards de FCFA contre 14,76 milliards de FCFA, soit un bond de 124,43% par rapport à la semaine précédente. Selon CGF Bourse, cette forte hausse est essentiellement portée par l’emprunt obligataire « TPCI.O27 - TPCI 6% 2017-2025 » pour un montant de 30,65 milliards de FCFA lors de la séance du 15 décembre 2021.
 
Pour ce qui est du marché des titres publics, il faut noter que sur la période du 13 au 17 décembre 2021, les Etats membres de l’UEMOA sont intervenus sur le marché monétaire pour une levée de dette d’un montant de 30 milliards de FCFA. Les propositions des investisseurs ont porté sur un montant de 41,70 milliards de FCFA, soit un taux de couverture de 139%. Les émetteurs ont retenu un montant de 33 milliards de FCFA, soit un taux d’absorption de 79,14%. Selon CGF Bourse, la seule émission de cette semaine a été celle des Bons de Soutien et de Résilience du Trésor du Burkina avec un taux de couverture de 139% pour un montant global proposé de 41,70 milliards FCFA.
 
Oumar Nourou














Inscription à la newsletter