lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

BRVM : Le titre SAFCA CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 21,92% la semaine passée

Mardi 16 Juillet 2019

Selon le rapport d’analyse boursière de Bloomfield Investissement Corporation, une agence de notation panafricaine spécialisée dans l’évaluation du risque de crédit, basée à Abidjan, la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a terminé la semaine du 08 au 12 Juillet en baisse, en affichant 149,97 points pour l’indice BRVM 10 (-0,56%) et 155,93 points pour l’indice BRVM Composite (-0,55%).


La capitalisation boursière du marché des actions s’établit à 4 643 milliards de francs CFA. Les transactions en valeur du marché des actions s’établissent à 881 millions de francs CFA en fin de semaine, portées principalement par les secteurs « Services Publics » (73%) et « Finances » (21%). 

Le titre SAFCA CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 21,92%, tandis que le titre NEI CEDA CI affiche la plus forte baisse avec une chute de 16,36%. 

Sur le marché des matières premières, le cours du pétrole brut rebondit cette semaine (+4,57%) tandis que le cours du café sur le marché américain termine la semaine dans le rouge (-3,49%). 
  
 SAPH CI : Un résultat net de 110 millions à fin mars 2019 

Au titre du premier trimestre 2019, l’entreprise SAPH CI a réalisé un chiffre d’affaire de 32 801 millions de francs CFA, en hausse de 14%, par rapport à la même période en 2018. L’entreprise justifie cette hausse par l’accroissement du volume de ses ventes car, sur la période, le cours moyen du kilogramme de caoutchouc s’est contracté de 5%. 

Quant au résultat net, il s’établit à 110 millions de francs CFA au terme du premier trimestre 2019, contre 648 millions de francs CFA à fin mars 2018, soit une baisse de 83%. Aucune explication n’a été donnée par l’entreprise relativement à cette chute. 

Le titre SAPH CI perd 45,8% de sa valeur par rapport au début de l’année 

Sur le marché boursier, en 2019, le cours de l’action SAPH CI fluctuait entre 3 210 francs CFA et 3 840 francs CFA sur les trois premiers mois et demi de l’année, précisément jusqu’au 15 avril, date de publication des résultats annuels 2018. Par la suite, l’action s’est fortement dépréciée car les résultats publiés présentaient un chiffre d’affaires en baisse et un résultat net déficitaire. 

La publication des résultats du premier trimestre 2019, deux semaines après, n’a pas permis de relever le cours du titre. A la date du 12 juillet 2019, le cours de l’action s’établit à 2 000 francs CFA, en baisse de 45,8% par rapport au début de l’année. 

En termes de perspectives, l’évolution du cours du titre SAPH CI sur le marché sera fonction des performances de l’entreprise, qui, elles-mêmes dépendent en grande partie des cours du caoutchouc sur le marché international, où l’incertitude demeure. 
Amadou Idrissa Dia
 


Nouveau commentaire :











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter