lejecom  Le journal de l’économie Malienne


L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Assurance maladie obligatoire au Mali : Quel impact sur les finances de l’INPS ?

Mardi 26 Juin 2018

Mettant à profit la rencontre de restitution de l’étude actuarielle des régimes gérés par l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), le secrétaire général par intérim du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, a souligné l’impact de l’introduction du régime l’Assurance maladie obligatoire (AMO) au niveau de la gestion de l’INPS. Amadou Diallo a même donné une indication chiffrée à cet effet.


Pour le représentant du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, le financement du déficit ainsi constaté a été régulièrement assuré par les excédents des branches des prestations familiales et des accidents du travail largement excédentaires. « Aussi, l’adoption de la loi sur l’Assurance maladie obligatoire (AMO) a fortement impacté les finances de l’INPS, car les ressources initialement dédiées à la branche de la protection contre la maladie ont été entièrement transférées à l’AMO tandis que les charges liées à cette activité sont demeurées pour l’INPS. À titre d’illustration, Amadou Diallo a révélé que le manque à gagner était estimé en 2010 à plus de 10 milliards de FCFA.
Ce qui a confirmé par le directeur général de l’INPS, Bréhima Noumoussa Diallo. «La question du déficit structurel de la branche retraite de l’INPS a été une préoccupation constate des plus hautes autorités», a-t-il  indiqué.
Aussi, il a précisé que le déséquilibre structurel du régime est consécutif à la forte augmentation du nombre de nouveaux pensionnés. S’ajoutent  le niveau de plus en plus élevé des rémunérations servant au calcul des droits et le fiable taux de couverture des populations assujetties réduisant la base des cotisations.
Mahamane Maïga
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >








EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter