lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


La BCEAO organise, du 18 au 23 novembre 2019, la deuxième édition de la Semaine de l'inclusion financière dans l'UEMOA, autour du thème "La digitalisation au service de l'inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Aliment bétail : Le prix du sac de 50 kg de tourteaux en hausse

Vendredi 14 Septembre 2018

C’est le constat fait par le représentant des marchands de bétail de Kita, Adji Mamadou Lah, qui déplore l’état de cherté de l’aliment bétail. Tout comme à Bamako, le prix du sac de 50 Kg de tourteaux est en hausse, pendant cette période de soudure et ce, en dépit des mesures prises par les autorités en charge de la promotion de l’élevage au Mali.


Pour le moment nombre d’éleveurs à faible revenu ont des difficultés à accéder à l’aliment bétail. Alors qu’on note la disponibilité d’une grande quantité de tonnes.
Selon Adji Mamadou Lah,  pendant cette période de soudure, les éleveurs  et  marchands de bétail ont des difficultés liées à la cherté de l’aliment bétail. «Le sac de 50 kg de tourteaux nous est vendu ici à Kita à 12 500 FCFA et le chargement de fanes d’arachide à 5000 FCFA. Il y a de quoi décourager le plus téméraire entrepreneur», a-t-il confié.
 Pourtant, le prix du sac de 50 kg de tourteaux varie entre 6250 Francs CFA entre  6750 Francs CFA sur le marché, dans certaines localités au Mali.   
Depuis quelque temps, on assiste à la hausse des prix de  l’aliment-bétail, constitué à 90% de graines de coton. Cet intrant a subi une nette augmentation sur les dix dernières années. La Fédération nationale  des producteurs  d’huile et d’aliment-bétail (FENAPHAB)   avait la tonne de graine à 12 500 francs CFA et elle vendait la tonne d’aliment-bétail à 25 000 francs. Aujourd’hui,  la FENAPHAB   achète la tonne de graine de coton à 110 000 francs. Donc elle vend l’aliment-bétail à un prix qui varie entre 125 000 et 135 000 francs CFA la tonne selon la zone.
Il revient au ministère de l’Elevage et de la Pèche d’envisager des mesures pour mettre à la spéculation tout en accordant des  facilités au niveau de  l’approvisionnement en graines de coton. Ce qui permettra de faire face aux frais de transport supplémentaires, à la charge des acheteurs.
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter