lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales : Une mobilisation de ressources financières difficile en 2018

Lundi 18 Février 2019

L’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT) a tenu, le vendredi 15 février 2019, sa 25ème session ordinaire budgétaire du Conseil d’administration. C’était à Bamako, sous la présidence du ministre de l’administration de territoriale et de la décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, Président du Conseil d’administration(PCA) de l’ANICT.


Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales : Une   mobilisation de ressources financières difficile en 2018
Selon le PCA l’exercice budgétaire 2018 du FNACT a été exécuté dans un contexte particulier pour l’ANICT. Il indique que l’exercice de la maîtrise d’ouvrage par les collectivités territoriales dans une situation d’insécurité pour une bonne partie d’entre elles,  a eu un impact négatif sur la mobilisation de ressources financières allouées.
Ainsi, il dira que pour prévenir la détérioration budgétaire et financière de la loi des finances 2018, le Gouvernement a eu recours à une mesure d’annulation de crédits de 12.630.362.761 FCFA sur un abondement du FNACT par le budget de l’État de 22.780.827.000 FCFA.

Il a fait savoir que cette mesure générale de baisse du niveau des crédits budgétaires a été appliquée à tous les secteurs. « Je voudrais assurer les administrateurs et nos partenaires techniques et financiers que cette mesure ne procède nullement d’un désintérêt de l’Etat ni pour le FNACT, ni pour la Décentralisation », a-t- il précisé.

Evoquant le projet de budget de l’exercice 2019 de l’agence, il a indiqué que le projet de cette année a été arrêté en équilibre des ressources et des emplois à la somme de 28.357.158.301 FCFA. De même, que les ressources d’origine extérieure sont évaluées à 4.956.474.301 FCFA, soit 17,5% environ du budget 2019.

Selon lui, l’agence a entamé un vaste processus de réformes concernant sa restructuration et la régionalisation du FNACT. « Elle recherche de financements innovants, comme le Fonds Vert pour le Climat pour conforter les collectivités territoriales dans le financement des domaines de leur compétence », a révélé le ministre Mohamed Ag Erlaf.
   
Mahamane Maïga














Inscription à la newsletter