lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » APPEL A CANDIDATURE Concours FANAF 2020 de meilleures startups dans le domaine des assurances La BCEAO organise, du 18 au 23 novembre 2019, la deuxième édition de la Semaine de l'inclusion financière dans l'UEMOA, autour du thème "La digitalisation au service de l'inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav

Afrique subsaharienne : La croissance régionale devrait s'accélérer pour s'établir à 2,9 % en 2020

Vendredi 10 Janvier 2020

En 2020, la croissance économique de l’Afrique de l’Ouest devrait s’accélérer pour s’établir à 2,9%. L’information est de la Banque mondiale dans son « Rapport sur les perspectives économiques mondiales », publiés ce 8 janvier.


Vue aérienne de Lagos, la plus grande ville du Nigeria. © creative commons
Vue aérienne de Lagos, la plus grande ville du Nigeria. © creative commons
Elle souligne que c’est à condition que la confiance des investisseurs s'améliore dans certaines grandes économies, que les goulets d'étranglement énergétiques s'atténuent, qu'une intensification de la production pétrolière contribue à la reprise dans les pays exportateurs de pétrole et que la croissance demeure vigoureuse dans les pays exportateurs de produits agricoles.

« Les prévisions sont plus faibles que prévu, en raison du fléchissement de la demande des principaux partenaires commerciaux, de la baisse des prix des produits de base et de l'évolution défavorable de la situation intérieure dans plusieurs pays.

En Afrique du Sud, la croissance devrait s'accélérer pour atteindre 0,9 %, à condition que le programme de réforme de la nouvelle administration s'intensifie, que les incertitudes politiques diminuent et que les investissements reprennent progressivement.

Au Nigéria, la croissance devrait ressortir à 2,1 % car le cadre macroéconomique n'est pas propice à la confiance.

La croissance en Angola devrait s'accélérer pour atteindre 1,5 %, sous réserve que les réformes en cours assurent une plus grande stabilité macroéconomique, améliorent l'environnement des affaires et soutiennent l'investissement privé.

Dans l'Union économique et monétaire ouest-africaine, la croissance devrait se maintenir à 6,4 %. Au Kenya, elle devrait s'établir à 6 % », précise l’institution.
Adou FAYE
 
La rédaction














Inscription à la newsletter