lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure.

Secteur énergie: EDM-sa s’acquitte d’une partie de ses dettes à hauteur de 90 milliards de francs CFA

Lundi 27 Mai 2019

Une bonne bouffée d’oxygène. La société Energie du Mali (EDM-sa) vient de s’acquitter d’une partie de ses dettes. La direction générale a réglé à hauteur de 90 milliards de francs CFA (153 millions $), les sommes dues aux principaux fournisseurs d’électricité.


La société espère ainsi réduire la fréquence des délestages électriques alors que la période d’hivernage approche. Grâce à ces nouvelles rentrées de fonds, les compagnies produisant de l’énergie dans le pays pourront en effet garder la production à un niveau assez important.

En fait, EDM-sa réduit significativement le montant de ses dettes qui s’élevait à 537 millions $ en mars 2018, un montant prévu pour s’accroître d’environ 350 millions $, au terme de l’exercice 2018.

En septembre 2018, la société  avait mis en place un plan d’apurement de ses dettes, ce qui lui a permis d’éviter la rupture de l’approvisionnement par les entreprises de production électrique.

 L’approvisionnement correct en d’électricité  va-t- elle appartenir au passé ? Pour des observateurs, les principaux fournisseurs d’énergie à la société EDM-sa n’ont désormais aucune raison de ne plus assurer son approvisionnement correct en électricité après le règlement de leurs créances à hauteur de 90 milliards par l’Etat.

Selon eux,  la mesure aura manifestement contribué à une nette baisse de la fréquence des coupures électriques dans nombre de quartiers de la capitale.

Par ailleurs, la réparation de certaines centrales en panne (trois groupes sur quatre) a permis également d’assurer l’approvisionnement régulier dans plusieurs secteurs à Bamako où nombre de clients ont vécu des moments difficiles pendant la période mars-avril derniers à cause des coupures intempestives d’électricité.        
Mahamane Maïga
 
 














Inscription à la newsletter