lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Relance économique : Le Mali émet 80 milliards de FCFA en « Obligations de Relance OdR» sur le marché financier

Jeudi 18 Février 2021

Le Mali émet le 24 février prochain sur le marché de l'Union économique monétaire ouest africain (Uemoa) des OBLIGATIONS DE RELANCE (OdR) du Trésor par adjudication, portant sur un montant de 80 milliards de fcfa et sur des maturités de trois ans, cinq ans et sept ans, a annoncé l'agence régionale ouest-africaine de planification de la dette UMOA-Titres dans un communiqué.


La date de dépôt des soumissions est fixée au mercredi 24 février 2021 à 10H30 TU, heure limite.
La présente émission dénommées « Obligations de Relance OdR» vise à permettre à l’émetteur de mobiliser l'épargne des personnes physiques et morales en vue d'assurer la couverture des besoins de financement du budget de l'État du Mali dans le cadre de ces plans de relance économique afin de contenir les effets de la pandémie COVID-19 et renouer avec les performances d’avant la crise sanitaire.

Elle concerne l’ensemble des États de la zone UEMOA. Elle cible principalement les investisseurs socialement responsables mais également les entreprises ou individus souhaitant soutenir les actions de relance économique entamée par les États de la zone. Elle est ouverte aux investisseurs de l’espace UEMOA et HORS UEMOA

L’émission des « Obligations de Relance ODR » par voie d'adjudication est un panier composé de trois titres. La Valeur nominale unitaire d'une obligation du trésor est de 10.000 FCFA.

Le premier titre est une Obligation de Relance du trésor d'une maturité de 3 ans offrant un coupon à 5,85% l’an Le remboursement du capital interviendra le premier jour ouvré suivant la date d'échéance. Le paiement des intérêts se fera annuellement à un taux d’intérêt de 5,85% l’an dès la première année.

Le deuxième titre est une Obligation de Relance du trésor de maturité de 5 ans et avec un coupon à 6,10% l’an. Le remboursement du capital interviendra le premier jour ouvré suivant la date d'échéance. Le paiement des intérêts se fera annuellement à un taux d’intérêt de 6,10% l’an dès la première année.

Le troisième titre est aussi une Obligation de Relance du trésor d’une durée de sept ans avec un taux d’intérêt de 6,30%. Le remboursement du capital interviendra le premier jour ouvré suivant la date d'échéance. Le paiement des intérêts se fera annuellement à un taux d’intérêt de 6,30% l’an dès la première année.

Les Obligations de Relance du Trésor sont admissibles au refinancement de la Banque Centrale dans les conditions fixées par le Comité de Politique Monétaire et sont négociables sur le marché secondaire conformément au règlement N°06/2013/CM/UEMOA du 23 juin 2013. Les Obligations de Relance bénéficie également d’un droit d’accès à un guichet spécial de refinancement à six (6) mois de la BCEAO.

Les revenus perçus sur Obligations de Relance du Trésor sont exonérés d'impôts pour les investisseurs résidant au Mali. Les non-résidents sont soumis à la fiscalité applicable sur le territoire du pays de résidence.
Oumar Nourou














Inscription à la newsletter