lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr

Régions de Tombouctou et Taoudéni : Des femmes préconisent la reprise des chantiers des services sociaux de base

Mercredi 11 Juillet 2018

C’est une des recommandations qu’ont formulé les femmes des régions de Tombouctou et Taoudéni, qui viennent de participer à deux ateliers de formation.


Régions de Tombouctou et Taoudéni : Des femmes préconisent la reprise des chantiers des services sociaux de base
Après une journée de concertation et d’échange de part et d’autre, les participantes ont produit un mémorandum pour chaque région, intégrant leurs attentes et priorités respectives. Il s’agit d’un document à l’intention des candidats à l’élection présidentielle prochaine qui devra orienter les futures politiques locales et nationales.
Déplorant l’absence des femmes dans la Commission Technique de Sécurité qui est une disposition de l’Accord, les participantes ont proposé des actions à inscrire dans les programmes politiques des candidats déclarés à la présidentielle et qui peuvent être mises en œuvre à court terme.
 Au terme de ces ateliers les femmes ont formulé plusieurs recommandations. La première d’entre elles est la relecture de la loi N°2015-052, du 18 décembre 2015, instituant des mesures pour promouvoir le genre qui indique essentiellement au moins 30 % de l’un ou l’autre sexe à l’occasion des nominations dans les institutions de la République, ou dans les différentes catégories de services publics au Mali, par décret, arrêté ou décision. Cette loi tient aussi compte des élections, afin de favoriser une meilleure représentativité des femmes dans les instances décisionnelles du pays.
 À ces ateliers, les femmes ont aussi préconisé la reprise des chantiers des services sociaux de base de la région, en arrêt, ainsi que l’adoption d’une loi criminalisant les violences basées sur le genre au Mali. Enfin, les ressortissantes de Tombouctou et Taoudéni ont recommandé que se tienne un atelier d’élaboration du mémorandum final, suivi de l’interpellation des candidats. Cela couronnera cette série de concertations.
 Il faut rappeler par ailleurs que la MINUSMA, conformément à son mandat, apporte son appui logistique et technique, à l’organisation de ces concertations dans toutes les régions du pays.
 Mahamane Maïga



 














Inscription à la newsletter