lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Projets et programmes agricoles au Mali : Le ministre de l’agriculture déplore la faiblesse des décaissements

Mercredi 12 Juin 2019

Le ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, a présidé ce lundi à Bamako une rencontre avec les responsables des projets et programmes intervenant dans le domaine de l’agriculture. C’était en présence du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, chargé de l’Aménagement et de l’Equipement rural, Adama Sangaré. Outre les préoccupations sur la performance des projets et programmes au Mali, l’état de la faiblesse des décaissements a été déploré. C’est ainsi que le ministre de tutelle a décidé de se faire une idée de la gestion de ces appuis techniques.


En prélude au lancement officiel de la campagne agricole par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, le ministre Moulaye Ahmed Boubacar a décidé de faire  le rappel de tous les projets et programmes qui interviennent dans le domaine de l’agriculture. Il s’agissait de faire le point d’exécution des activités et de la mobilisation financière, d’identifier les faiblesses de tous ces projets et programmes.

Avant de démarrer la rencontre, le ministre Moulaye Ahmed Boubacar a tenu à vérifier la présence effective des 63 projets et programmes relevant de son département. Le quorum étant largement atteint (il n’a déploré que 11 absents sur les 63), il a ensuite révélé que le portefeuille du sous-secteur agricole des 63 projets et programmes a été financé à hauteur de 664,671 milliards de FCFA avec un taux de décaissement cumulé moyen de 55,20%.

 En dépit des efforts fournis par les responsables des projets et programmes, ce décaissement reste faible au regard des besoins et attentes des populations, a souligné le ministre Moulaye Ahmed Boubacar.

Vu la contribution de ce sous-secteur à l’économie nationale, le suivi des projets et programmes revêt une importance capitale et doit se traduire par l’amélioration de leur gestion, la production de résultats tangibles et la contribution à l’augmentation de la production et de la productivité agricole.
Mahamane Maïga 
 
 














Inscription à la newsletter