lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Programme d’urgence COVID-19 : Le BMZ assure les pays africains contre la sécheresse

Mercredi 17 Juin 2020


En réaction à la crise sanitaire due au Covid-19, le gouvernement allemand prend en charge le paiement de primes représentant un montant d’environ 19 millions d’euros pour l’assurance sécheresse de l’African Risk Capacity (ARC).


Selon un  communiqué de presse, jusqu’à 20 millions de personnes pauvres et particulièrement touchées par les crises, en Afrique, seront ainsi protégées de manière fiable contre la sécheresse au cours de la prochaine saison agricole.

Maria Flachsbarth, secrétaire d’État parlementaire au ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et co-présidente de InsuResilience Global Partnership, a indiqué dans un message vidéo que l’Allemagne va apporter une aide simple et rapide à ses partenaires en Afrique, car ces derniers sont confrontés à des difficultés sociales, économiques et financières sans précédent du fait de la pandémie.

Dans son message vidéo correspondant, Ngozi Okonjo-Iweala, la présidente du conseil d’administration de l’Arc, a souligné que l’aide allemande visant à assurer les pays africains contre la sécheresse « n’aurait pu arriver à un meilleur moment ».

L’Arc est une agence spécialisée de l’Union africaine. Elle a été créée en 2012 à l’initiative des pays africains dans le but d’améliorer leur gestion des catastrophes et des crises ainsi que leur capacité de résistance face au changement climatique et aux catastrophes. Aujourd’hui, l’ARC offre à ses membres une assurance sécheresse indexée qui garantit des versements dès que les précipitations sont en dessous de certains seuils. Les petites exploitations agricoles concernées bénéficient ainsi rapidement d’un soutien financier. Les gouvernements reçoivent en outre un soutien technique global pour la prévention des catastrophes et la gestion des risques en cas de catastrophe. L’Allemagne a jusqu’ici soutenu le développement de l’Arc en fournissant environ 62 millions d’euros, dans le cadre de l’InsuResilience Global Partnership, en vue d’étendre les solutions de transfert des risques climatiques aux populations pauvres et vulnérables.

« Les aides au paiement des primes nous permettent d’obtenir trois effets positifs. D’abord, nous créons ainsi délibérément des liquidités pour les mesures Covid-19 immédiates de nos partenaires qui s’avèrent particulièrement urgentes. Ensuite, nous veillons à ce que l’assurance sécheresse, qui est vitale pour de très nombreuses personnes, ne soit pas perdue dans le contexte déjà difficile du Coronavirus. Enfin, nous contribuons ainsi également à la stabilité de toute la région Arc. », explique Mme Flachsbarth.
Adou FAYE











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter