lejecom  Le journal de l’économie Malienne


UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Plan social des travailleurs de l’Huicoma : Le collectif des femmes exige le paiement de leurs droits

Mardi 13 Mars 2018

Les responsables du Collectif des femmes travailleuses et les épouses des travailleurs de l’Huilerie Cotonnerie du Mali (Huicoma) étaient face à la presse, le samedi 10 mars 2018 à Bamako. Cette fois encore, elles ont donné de la voix tout en invitant les plus hautes autorités du pays à prendre leur responsabilité afin que les travailleurs de l’Huicoma puissent rentrer dans leurs droits.


Sans  doute, la gestion du plan social semble être un serpent de mer. En ce sens qu’après douze ans de lutte sans succès, les travailleurs licenciés de l’usine Huicoma courent toujours derrière leur plan social dont le coût s’élève à 8 milliards 438 millions de FCFA.
En témoignent les propos de  la présidente du Collectif des femmes travailleuses et les épouses des travailleurs de l’Huicoma, Mme Touré Djougal dite Mama Cissé. « Le 7 juillet 2017, lors d’un déplacement du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à Koulikoro, il a promis de s’impliquer personnellement. Après le président IBK, 5 ministres du gouvernement se sont rendus à Koulikoro pour la même affaire. En outre, le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté s’est rendu à Koulikoro et a promis de gérer la situation en 8 semaines. Mais  jusqu’à présent, la situation des travailleurs de l’Huicoma n’est pas résolue », regrette-t-elle.
Avant de renchérir :« On a fait confiance au ministre Hamadoun Konaté vu son âge mais il nous a trahi. L’Etat doit aux travailleurs de l’Huicoma, 8 milliards 438 millions de FCFA. Raky Talla a voulu nous enterrer…Il n’y a pas d’autorités au Mali ni de leaders religieux. Ça ne va pas dans l’exécutif ».
Très déterminée, elle révèle que les travailleurs demandent leur plan social et sont prêts à tout pour ce faire. « Nous demandons à l’Etat de payer le plan social des travailleurs de l’Huicoma et de corriger cette injustice. Depuis 12 ans, on est dans cette situation. Nous réclamons notre plan social même si on doit mourir », a-t-elle déclaré.
Mahamane Maïga









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter