lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Mali : Le président IBK dresse la feuille de route du chef du gouvernement

Lundi 17 Septembre 2018

Mettant à profit le conseil des Ministres du vendredi 14 septembre dernier, le président de la République a décliné les grandes lignes de la mission du Premier ministre. Tout de même, Ibrahim Boubacar Keïta(IBK) reconnait que cette mission commence dans un contexte sociopolitique et économique difficile.


Ladite mission s’articule autour de cinq points essentiels à savoir : la gouvernance et les réformes politiques et institutionnelles ;  la promotion d’une croissance inclusive ; le développement du capital humain et de l’inclusion sociale ; l’environnement, le changement climatique et le développement durable ; la diplomatie, la coopération et le partenariat.
Dans le domaine de la gouvernance et des réformes politiques et institutionnelles, le président de la République a invité le gouvernement à accélérer la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, avec comme seul souci la promotion du développement global de notre cher pays en vue du renforcement de la cohésion nationale et de la prise en charge des défis sécuritaires.
IBK  a engagé le gouvernement à poursuivre le renforcement qualitatif et quantitatif des forces de défense et de sécurité et l’optimisation des moyens opérationnels.
Dans le cadre du développement du capital humain et de l’inclusion sociale, le président de la République a invité le gouvernement à faire du développement du capital humain et de l’inclusion sociale la clé de voute de la réalisation de son Projet de société « Notre Grand Mali avance ».
Il a particulièrement invité le gouvernement à relever le plateau technique des services sanitaires sur l’ensemble du territoire national et à engager les réformes nécessaires à la mise en place d’un régime d’assurance maladie universelle et à la prise en charge des besoins des femmes, des adolescents et des groupes vulnérables en matière de santé reproductive.
Le Chef de l’Etat  a mis l’accent sur le renforcement d’une éducation de qualité pour tous et le développement de la formation technique et professionnelle en vue de promouvoir l’emploi des jeunes.
Concernant l’environnement, le changement climatique et le développement durable, Ibrahim Boubacar Keïta accorde une importance particulière au binôme eau/environnement dans l’action gouvernementale.
En retour, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a remercié le président de la République pour la confiance placée en lui et en son équipe. Il l’a rassuré  d’inscrire l’action du gouvernement dans le cadre de la réalisation des axes prioritaires indiqués.
 Mahamane Maïga














Inscription à la newsletter