lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Mali : Lancement des travaux du recensement général de la population et de l’habitat

Mercredi 15 Juin 2022

Au Mali, les travaux de terrain du recensement général de la population et de l’habitat (Rghp5) démarrent le 15 juin. L’information est de Alousseni Sanou, ministre de l’Economie et des Finances.


Dans une déclaration, il a souligné que le Gouvernement a lancé, depuis plusieurs mois, à travers le Ministère de l’Economie et des Finances, les activités du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (Rghp5).

 «Dans ce cadre, j’ai l’honneur de vous informer du démarrage des travaux de terrain pour le dénombrement général de la Population et de l’Habitat à compter de ce mercredi 15 juin 2022.
La réalisation de cette opération nécessite, au-delà de la mobilisation d'importantes ressources, une bonne planification des activités sur tout le territoire préalablement découpé en zones de dénombrement », déclare le patron des Finances du Mali.

 Il informe que 26 327 agents recenseurs, 4 504 chefs d’équipes et 866 contrôleurs Tic seront engagés sur le terrain auprès des ménages. Ces équipes seront encadrées par les cadres et responsables de l’Institut national de la statistique, des autres structures du Système statistique national, des directions régionales et des services locaux de la planification, de la statistique et de l’informatique, de l’aménagement du territoire et de la population.
 Le Gouvernement les engage à se mobiliser pour la réussite de cette opération notamment par la collecte et l’acheminement de données reflétant fidèlement les réalités socio démographiques de notre pays.

 «Durant les trois prochaines semaines, les Agents recenseurs et les chefs d’équipe, chargés de collecter des informations sur les caractéristiques socioéconomiques, démographiques et culturelles de la population passeront dans vos familles respectives », informe Alousseni Sanou.

 Il invite tous à les réserver un accueil chaleureux et à leur fournir les informations demandées qui concernent plusieurs aspects de la vie notamment l’état civil, l’éducation, la santé, l’emploi, la mobilité et les caractéristiques de l’habitat. M. Sanou soutient que le Gouvernement du Mali, a pris toutes les dispositions nécessaires pour relever le défi.
 Adou FAYE














Inscription à la newsletter