lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure.

Mali: Hausse sur le prix du ciment

Lundi 29 Avril 2019

Depuis un certain temps, on constate une augmentation du prix du ciment sur le marché malien. Pour nombre d’acteurs du secteur, cette situation serait liée à la diminution de l’offre du produit.


De fait, il en résulte que  si la tonne de ciment coûtait 90.000 FCFA il y a un mois, aujourd’hui, à Bamako, elle est cédée entre 105.000 et 115.000 FCFA. Au détail, le sac se vend à 5250 FCFA, alors  qu’il était cédé à 4750 FCFA.  
Pourtant, au niveau des unités locales de production, le prix de 87.500 FCFA la tonne du ciment n’a pas varié. Le directeur commercial et marketing de CIMAF-Mali, Moussa Diakon, est formel la dessus.

 « Le prix d’acquisition à l’usine est de 87.500 FCFA la tonne. Ce tarif est en vigueur depuis le démarrage de l’usine le 15 décembre 2016. »

Au Sénégal également où les importateurs maliens s’approvisionnent, la tonne est toujours cédée à 39.000 FCFA. Au niveau du cordon douanier également, pas d’augmentation. Alors pourquoi cette augmentation du prix du ciment ?

L’augmentation du prix du ciment est due au fait que la demande est nettement inférieure à l’offre. C’est donc la rareté du produit qui est à la base du renchérissement du prix. Ce phénomène est bien connu dans les milieux commerciaux. Aussi, des commerçants attendent toujours le moment où le produit est le plus demandé pour monter les enchères, relève Moussa Diakon. Pour éviter de telles situations, il suggère d’attirer beaucoup d’investisseurs dans ce secteur afin d’augmenter l’offre de ciment qui dépend aujourd’hui, en grande partie, de l’importation.

Pour d’autres acteurs du secteur, la diminution du volume des importations est à l’origine du faible niveau de l’offre. Certains expliquent que le Sénégal, principal pays fournisseur du Mali en ciment, voit le gros de sa production absorbée par les gigantesques chantiers de construction de Diamniadio.
Par conséquent, peu de ciment sénégalais prend le chemin du Mali. Le pays de la Teranga, qui fournit 90% des importations du Mali, a vu ses besoins intérieurs explosés avec de gigantesques chantiers de construction.
Mahamane Maïga  
 














Inscription à la newsletter