lejecom  Le journal de l’économie Malienne


Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie"

Le «shutdown» de Trump pèse de plus en plus sur l'économie américaine

Vendredi 11 Janvier 2019

À mesure que le deuxième «shutdown» le plus long de l'histoire américaine se prolonge, les conséquences de l'arrêt partiel du gouvernement fédéral se font de plus en plus nombreuses dans la vie quotidienne des citoyens.


Donald Trump  est prêt à faire durer le blocage partiel des administrations fédérales américaines, appelé «shutdown», tant que le Congrès (Sénat et Chambre des représentants) n'aura pas voté le budget, dans lequel sont compris les fonds nécessaires à la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique. Les démocrates, devenus majoritaires à la Chambre des représentants, refusent de céder aux demandes de l'occupant du Bureau ovale, qui réclame 5,6 milliards de dollars pour financer cette construction. Pour l'heure, aucun véritable signe de progrès n'a émergé des différentes réunions entre les représentants du Congrès et la Maison-Blanche.
 

Chômage technique

Le «shutdown», qui dure depuis plus de deux semaines, touche plus de 800.000 fonctionnaires fédéraux, dont 380.000 personnes au chômage technique, comme la majorité du personnel de la Nasa. Certains agents de l'État, jugés «essentiels», continuent de travailler et ne seront pas payés avant la fin du gel budgétaire. Les agences sont plus ou moins touchées: par exemple, le département de l'Intérieur, principalement chargé des parcs nationaux, est davantage touché  que le FBI, la CIA ou la police des frontières et les agents chargés de lutter contre le trafic de drogue (DEA). Un grand nombre d'agents vivant «paycheck to paycheck», autrement dit sans marge de manoeuvre financière, se retrouve dos au mur. D'autres agences, comme la TSA (ou Transportation security administration), voient leurs employés travaillant sans être payés depuis plusieurs semaines multiplier les arrêts maladies, ce qui limite d'autant plus le nombre d'agents disponibles.
 

● Pouvoir d'achat

Si l'arrêt du gouvernement se prolonge, selon des sources citées par le New York Times, au 1er février, le «Supplemental nutrition assistance program», un programme alimentaire financé par l'État fédéral, se retrouvera à court de fonds pour mener ses actions. 40 millions d'Américains bénéficient de son aide, et risquent donc de se retrouver sans aide alimentaire. Plusieurs programmes similaires se retrouvent dans une situation similaire et leurs dirigeants s'inquiètent de voir leurs réserves financières fondre jour après jour.
 

● Données économiques

Au sein du département du Commerce, le Bureau des analyses économiques (BEA) et plusieurs autres instances chargées de publier des données économiques, comme le U.S Census bureau ne fonctionnent plus. Dès lors, plusieurs indicateurs qui devraient être rendus publics ces jours-ci pourraient ne pas l'être, comme les statistiques sur les revenus, l'inflation, les dépenses ou le commerce. Les analystes s'inquiètent des conséquences d'une telle absence de données vitales pour l'attractivité du pays et pour le bon fonctionnement des entreprises comme des marchés.
 
Lefigaro.fr









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter