lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Kadiolo : L’Etat réduit la quantité d’engrais subventionné

Mercredi 10 Juillet 2019

Le gouvernement malien a réduit considérablement la quantité d’engrais attribuée au cercle de Kadiolo, pour cette saison hivernale, créant un sentiment d’indignation chez les paysans, a constaté l’AMAP.


Kadiolo : L’Etat réduit la quantité d’engrais subventionné

Au cours d’une rencontre, vendredi, à la préfecture, l’administration locale a informé les producteurs sur les quotas alloués cette année au Cercle et a donné la composition des commissions de suivi et de distribution.

Le responsable du service local d’agriculture, Ousmane Dembélé, a présenté les quotas de cette année: 1317,85 tonnes dont 693 tonnes d’urée, 114 tonnes de DAP (engrais destiné au riz), 464 tonnes de complexe céréale, 15 tonnes de Phosphate Naturel du (Tilemsi PNT) et 31 tonnes d’engrais organique.


Le besoin total exprimé pour cette année était de 8143 tonnes sur lesquels l’Etat n’a pu satisfaire que 16%. Les producteurs recensés sont déjà au nombre de 15280, sans compter de nombreux paysans non recensés. En se partageant la quantité d’engrais chacun des producteurs se retrouverait avec un sac et demi. Il faudra alors se rabattre sur le marché où le sac est vendu à 17500 Fcfa contre 11000 Fcfa au prix subventionné.
 

Les paysans de Kadiolo se posent la question: comment se ravitailler sur le marché à ce prix ?

Le gouvernement a maintenu la subvention malgré la crise socio économique que le Mali traverse. Cette année, 20 milliards de francs CFA ont été dépensés en engrais : 10 milliards pour la zone Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) et 10 milliards pour la Direction nationale de l’agriculture, les offices et les agences.

Depuis 2008, le Mali subventionne l’engrais pour le monde rural, dans le cadre d’un appui au monde rural.

amap.ml
 















Inscription à la newsletter