lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Journée de l’entreprise privée: Les acteurs réfléchissent sur les actions à entreprendre pour poser les bases du développement économique du Mali

Jeudi 2 Mai 2019

La 3ème édition de la journée de l’entreprise privée s’est tenue du 25 au 26 avril 2019, au siège du Conseil national du patronat du Mali (CNPM). Le thème de cette édition portait sur : « Nouveaux corridors de développement et zones économiques : quel impact sur l’entreprise malienne et quelle contribution à la paix, à quelles conditions ? ».


Journée de l’entreprise privée: Les acteurs réfléchissent sur les actions à entreprendre pour poser les bases du développement économique du Mali
L’ouverture des travaux a été marquée par la présence du représentant du ministère du Développement industriel et de la promotion des Investissements, Ibrahima Ahmad, du président du CNPM, Mamadou Sinsy Coulibaly, de l’ambassadeur de la France au Mali, ainsi que de nombreux exposants.

Le président du CNPM a justifié le choix du  thème de cette édition. Pour Mamadou Sinsy Coulibaly,  cela traduit, à juste titre, la volonté des entreprises maliennes de saisir l’opportunité offerte par l’Etat du Mali. Ce,  à travers la création de nouveaux corridors et de zones économiques spéciales devant contribuer au renforcement et à l’ accélération  de la croissance économique via des instruments bien encadrés techniquement, dotés d’équipements et d’un arsenal juridique , financier et matériel adéquats.

 Au cours de ces assises, les participants ont eu l’occasion de réfléchir sur les nouveaux corridors de développement pour favoriser l’intégration et le développement au niveau sous-régional et régional, afin de stimuler les échanges commerciaux intra régionaux et encourager les marchés. « Les corridors représentent pour les pays enclavés tel le nôtre, une chance  à moyen et long terme de pouvoir participer au commerce mondial surtout quand  les conditions requises y sont réunies», a-t-il souligné.

Quant au représentant du ministre en charge du Développement industriel et de la promotion des Investissements, il a félicité le CNPM pour l’organisation de cette journée, tout en évoquant l’important rôle du secteur privé dans l’économie nationale.  Aussi, Ibrahima Ahmad a rappelé les efforts consentis par le gouvernement en vue d’accompagner le secteur privé.

Ces deux jours ont été riches avec des interventions thématiques sur les préoccupations d’investissement, de financement, de marché et d’emploi à travers le partenariat public-privé ; exposition de produits/services des entreprises locales dans les stands etc.

Pour rappel, le Mali à l’instar de plusieurs pays du continent africain, sous l’impulsion des institutions de Bretton Woods, a fait le choix du secteur privé le moteur de la croissance économique.

Pour accompagner le secteur privé, plusieurs  initiatives d’ordre institutionnel, technique et économique, notamment l’adoption de la loi d’orientation du secteur privé, instituant en son article 83 « qu’il est institué une journée annuelle de l’entreprise, en vue de mettre en exergue et de traiter les questions importantes relatives au développement dudit secteur ».

En effet, cette journée de l’entreprise privée a été un cadre de dialogue où les acteurs  du secteur privé ont ensemble réfléchi sur les actions à entreprendre pour poser les bases du développement économique du Mali.
Mahamane Maïga
 

 

 
 














Inscription à la newsletter