lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Indices boursiers internationaux : Maintien de la dynamique haussière à fin mai 2021

Mercredi 7 Juillet 2021

Dans son Bulletin mensuel des statistiques de mai 2021, la Bceao a analysé les cours des matières premières tout comme les indices boursiers internationaux. Selon le document, les cours du pétrole brut sur les marchés internationaux (moyenne Wti, Brent, Dubai), exprimés en dollar Us, ont enregistré une hausse de 112,7% en variation annuelle pour se situer à 66,55 dollars en mai 2021.


Sur la même période, des tendances similaires, mais de moindre ampleur, ont également été observées pour les principales matières premières exportées par les pays de l’Union. En effet, par rapport à la même période de l’année précédente, les prix sont orientés à la hausse pour le caoutchouc (+56,4%), le coton (+48,9%), le café (+19,9%), la noix de cajou (+12,1%), l'or (+7,9%) et le cacao (+4,1%). Cette tendance haussière des cours est par ailleurs observée au niveau des produits alimentaires importés, notamment les huiles (+108,0%), le sucre (+41,2%) et le blé (+23,4%). En revanche, renseigne la Bceao, les cours du riz ont connu un repli de 26,3% au cours de la période sous revue par rapport à mai 2020.

Dans leur ensemble, les indices boursiers internationaux ont maintenu leur dynamique haussière à fin mai 2021. «Les progressions les plus importantes ont été observées au niveau du Nasdaq Composite (+44,9%), du Standard &Poor's 500 (+38,1%), du CAC 40 (+37,3%), du Dow Jones (+36,0%), du Dax (33,1%), de l’EuroStoxx 50 (+32,1%) et du Nikkei 225 (+31,9%). Sur le marché des changes, la monnaie européenne s’est appréciée sur un an vis-à-vis du yen japonais (+12,2%) et du dollar américain (+9,6%). Par contre, elle s’est dépréciée par rapport à la livre sterling (-4,5%) et au yuan (-2,2%) », précise la Bceao.

Les principales banques centrales des pays développés ont maintenu leurs taux directeurs inchangés au cours du mois de mai 2021. Dans les économies émergentes, les Banques Centrales du Brésil et de l’Inde ont imprimé des changements dans leurs taux directeurs au cours du mois sous revue. Ainsi, la Banque Centrale du Brésil a augmenté son taux directeur de 75 points de base à 3,500%, tandis que la Banque Centrale de l’Inde a ramené son taux directeur à 4,000%, contre 4,400% auparavant.
Adou FAYE














Inscription à la newsletter