lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


La BCEAO organise, du 18 au 23 novembre 2019, la deuxième édition de la Semaine de l'inclusion financière dans l'UEMOA, autour du thème "La digitalisation au service de l'inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Inclusion financière dans l’Uemoa : La Bceao note une amélioration en 2018

Mardi 22 Octobre 2019


En 2018, l’inclusion financière a connu une amélioration dans les pays de l’Uemoa. C’est la conclusion à laquelle est arrivée la Bceao.


Inclusion financière dans l’Uemoa : La Bceao note une amélioration en 2018
Dans un rapport consulté par le Journal de l’économie malienne (Lejecom), la Bceao fait le point de la situation de l’inclusion financière dans les Etats membres de l’Uemoa, au cours de l’année 2018, en analysant l’évolution des sept indicateurs, retenus par la Banque Centrale. Ceux-ci sont regroupés autour de trois dimensions de l’inclusion financière, à savoir «l’accès», «l’utilisation» et « l’accessibilité-prix».

Le rapport analyse également l’évolution, dans toutes ses dimensions, du niveau global de l’inclusion financière dans l’Uemoa, à partir d’un indice synthétique, calculé en tenant compte de l’ensemble des sept indicateurs réunis.
«L’examen de ces indicateurs laisse apparaître une amélioration de l’inclusion financière dans l’Uemoa en 2018. En effet, une évolution favorable de l’offre, de la demande ainsi qu’une bonne orientation de l’accessibilité-prix ont été enregistrées au cours de l’année 2018 », lit-on dans le document.

S’agissant de l’accès des populations aux services financiers (l’offre), le taux global de pénétration démographique a augmenté de 16 points en 2018 par rapport à 2017, pour se situer à 56 points de services pour 10.000 adultes. Le taux global de pénétration géographique a enregistré une évolution plus significative de 35 points, pour se situer à 111 points de services sur 1.000 km2 en 2018 contre 76 points de services sur 1.000 km2 un an auparavant.

Concernant la demande (l’utilisation), le taux de bancarisation strict est passé de 16,4% en 2017 à 19,3% en 2018. Le taux de bancarisation élargi est ressorti à 41,1% contre 35,8% en 2017 et le taux global d’utilisation des services financiers s’est situé à 57,1% contre 53,6% un an auparavant.

Les conditions de banque ont également connu une évolution favorable du fait du loyer de l’argent, qui a enregistré une baisse de 0,14 point de pourcentage pour se situer à 6,79% en 2018 contre 6,93% un an auparavant. Le taux de rémunération des dépôts des populations auprès des banques a augmenté de 0,13 point de pourcentage, pour se situer à 5,41% en 2018 contre 5,28% en 2017.

«Ainsi, l’inclusion financière dans l’Uemoa s’est globalement améliorée en 2018, au regard de l’évolution de l’indice synthétique d’inclusion financière, qui s’est accru de 0,06 point entre 2017 et 2018 pour se situer à 0,443, sur une échelle comprise entre 0 et 1 », détaille la source.

Ces performances reflètent notamment les efforts déployés dans l’Union par toutes les parties prenantes pour rendre les services financiers plus accessibles aux populations.
Adou FAYE


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter