lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

INPS : L'élargissement de la protection sociale au cœur des préoccupations

Vendredi 21 Septembre 2018

La Direction générale de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS), en partenariat avec le Cadre de Concertation des Directeurs de Publication (CCDP), a organisé la première édition de la journée d'information et de sensibilisation sur des avantages liés à l'enrôlement des acteurs du secteur informel à l’INPS. C'était ce mercredi 19 septembre 2018 à la Maison de la presse, en présence de M. Seydou Siaka Diarra, Directeur Général Adjoint de l’INPS et de M. Aboubacar Bany - Zan, Coordinateur du CCDP.


Dans le souci d'informer les maliens sur l'avantage de la pension dans la vie humaine, la Direction générale de l’INPS  a scellé un partenariat avec le  Cadre de Concertation des Directeurs de Publication. Aussi,  la journée d'information  a permis d’informer les professionnels des  médias présents sur la nécessité de s'inscrire à l'INPS.
A ce sujet,  M. Seydou Siaka Diarra a souligné l’importance de cette  rencontre qui constitue, selon lui, un moyen de faire connaître davantage la mission de l’INPS, son envergure  et ses prestations sociales. « Elle constitue également  une opportunité d'échange avec les spécialistes des médias que vous êtes autour des préoccupations liées  à l'élargissement de la protection sociale à d'autres couches de la population, notamment aux travailleurs indépendants et ceux du secteur informel », a t-il expliqué.
Par ailleurs, le Directeur Général Adjoint de l’INPS  fait savoir que  les administrateurs de l'INPS ont l'intention d'insister sur la communication à faire connaître l'intérêt de ladite institution par les maliens. « Il faut que la couverture sociale des maliens de la diaspora soit prise en compte de telle sorte quand ils seront au bercail, qu’ils puissent être satisfaits sur la question. Et enfin, il faut  mettre la manière de convaincre davantage les travailleurs privés et les autres  personnes pour venir vers le régime de l'assurance volontaire », a-t-il souhaité. 
Auparavant,  le Coordinateur du CCDP a  souligné également  l'importance de la journée. Selon lui, au de là de l'aspect social de s'inscrire à l'INPS et à cotiser régulièrement, il s'agit d'un acte juridique qui fait obligation à tout employeur de veiller au bien être social de ses employés.
Mahamane Maïga
 














Inscription à la newsletter