lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Hausse de 291,20% du résultat net de Bernabé Côte d’Ivoire au troisième trimestre 2021.

Vendredi 19 Novembre 2021

Le résultat net de la société Bernabé Côte d’Ivoire, qui opère dans le secteur de la quincaillerie, a enregistré une hausse de 291,20% au troisième trimestre 2021 comparé au troisième trimestre 2020.


Le rapport d’activité de l’entreprise révèle que ce résultat s’est élevé à 1,422milliard de FCFA contre 363,520 millions de FCFA au 30 septembre 2020.

Pour sa part, le chiffre d’affaires s’est situé à 33,829 milliards de FCFA contre 29,175 milliards de FCFA au 30 septembre 2020, soit une progression de 16%. << Cette croissance d’activité s’explique par une croissance naturelle suite au ralentissement de la période en 2020 dû à l’impact de la pandémie COVID-19, une hausse des prix en 2021 consécutive à cette même pandémie et répercutée sur les prix de vente notamment dans le secteur de la Métallurgie, mais également à l’élargissement de l’offre notamment dans le secteur Matériel Industriel avec un accroissement du chiffre d’affaires sur les groupes électrogènes >>, signale la direction de l’entreprise.
 
La même dynamique haussière est relevée au niveau du résultat d’exploitation (+129%) à 2,231 milliards de FCFA contre 974,597 millions de FCFA au 30 septembre 2020.

Il en est de même du résultat des activités ordinaires qui progresse fortement de 287%, passant de 482,190 millions de FCFA au 30 septembre 2020 à 1,863 milliard de FCFA un an plus tard.

Le même constat est également fait concernant le résultat avant impôts qui passe de 484,690 millions de FCFA au troisième trimestre 2020 à 1,888 milliards de FCFA au troisième trimestre 2021, soit une forte progression de 290%. Selon la direction de Bernabé Côte d’Ivoire cette performance s’explique par la maîtrise des coûts d’exploitation, l’augmentation de la marge en valeur et la baisse des coûts financiers.
 
Quid des perspectives pour le dernier trimestre 2021 ? Sur ce point, la direction de l’entreprise estiment qu’elle met en place <<des mesures visant à garantir une rentabilité optimale de la société dans un environnement stable et ce, en dépit de la crise sanitaire de la COVID-19.>> Il est ainsi question de mesures devant contribuer à la croissance du chiffre d’affaires comme l’élargissement des gammes et la formation des équipes pour une proposition de service encore plus proche des clients, de mesures de maîtrise des charges, de mesures d’amélioration du cash-flow avec la baisse des stocks morts, l’amélioration de l’encaissement des créances clients et la maitrise des échéances fournisseurs.  Au vu des mesures mises en œuvre et des performances actuelles, la direction de Bernabé Cote d’Ivoire reste convaincue que les perspectives sur le dernier trimestre 2021 s’avèrent optimistes en espérant que la crise sanitaire ne continue d’affecter l’activité économique.

Oumar Nourou 
 














Inscription à la newsletter