lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Foire commerciale intra-africaine : Une journée dédiée aux opportunités d’investissement

Jeudi 18 Novembre 2021

La Foire commerciale intra-africaine (Iatf) 2021, qui se déroule actuellement au Durban International Conference Centre, organisera le 18 novembre, la Journée des investisseurs. Sous le thème « Débloquer l'investissement et accélérer les flux d'affaires en Afrique », la Conférence sera consacrée à la présentation de projets prêts à investir et des opportunités en Afrique.


Selon un communiqué de presse, des sessions parallèles spécifiques seront consacrées à l'agriculture, la logistique, la technologie et le tourisme.
«L'Iatf est le plus grand événement B2B et B2G en Afrique de cette année. Sept chefs de gouvernement ont assisté à la cérémonie d'ouverture. Le message fort et clair est qu'il existe une volonté politique et un engagement pour faire de l'Accord de libre-échange continental un grand succès. Le développement du commerce et des investissements intra-africains sont au coeur de cette politique », ajoute la même source.

Le document ajoute que les trois jours de débats et de discussions aident à surmonter les obstacles qui freinent le commerce, tels que les coûts du transport des marchandises et les paiements transfrontaliers. Afreximbank a développé deux produits spécifiques pour faire face à ces problèmes structurels : le Programme africain de garantie de transit collaboratif et le Système panafricain de paiements et de règlements. Une journée complète est axée spécifiquement sur les secteurs automobile et l'industrie pharmaceutique pour développer la fabrication en Afrique.

La journée des investisseurs se concentrera sur les opportunités d'investissement sur le continent et sur le déblocage des investissements transfrontaliers par les champions nationaux africains. Elle concerne certains secteurs clés et des leaders qui ont investi en Afrique feront part de leur expériences et présenteront leurs entreprises.

«J'ai toujours cru au développement de champions nationaux. Ils sont la locomotive de l'investissement du secteur privé en Afrique. On le voit de plus en plus, mais les exemples sont encore rares. La pandémie a mis en évidence la nécessité pour le continent de devenir autonome.
Cela nécessitera une collaboration transfrontalière », a déclaré Omar Ben Yedder,  éditeur d’African Business magazine.

Adou Faye














Inscription à la newsletter