lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Etablissements de monnaie électronique : Les filiales du groupe Orange dominent dans l’Uemoa

Mercredi 3 Avril 2019

Les établissements de monnaie électronique, filiales du groupe Orange dominent l'écosystème des services financiers numériques dans la zone l'Union économique monétaire ouest africain (Uemoa). C’est un des enseignements de la Banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest(Bceao) dans son «Rapport annuel sur la situation des services financiers numériques dans l’Uemoa au cours de l'année 2017 ».


«Aux trois filiales autonomes du Groupe Orange déjà agréées en qualité d'établissements de monnaie électronique en Côte d'Ivoire, au Mali et au Sénégal, s'est rajoutée une quatrième filiale, qui a été agréée au Burkina en 2017. Cet opérateur de téléphonie mobile a également lancé un partenariat en Guinée-Bissau avec ECOBANK et a maintenu sa relation d'affaires avec la Bank OF Africa  au Niger. Le Groupe Orange, comprenant les quatre (4) filiales EME et les deux partenariats cités plus haut, représente 40,90% des comptes de monnaie électronique ouverts dans l'UEMOA. Ses filiales détiennent 39,01% de l'ensemble des comptes recensés dans l'Union, contre 35,7%en 2016, et 49,60% du nombre total de comptes actifs contre 50,7% au cours de l'exercice précédent », renseigne la Bceao dans son rapport. 

Au total, au cours de l'année 2017, précise l’institution, l'activité des services financiers via la téléphonie mobile a été largement portée par les huit  établissements de monnaie électronique que sont les quatre filiales susvisées du groupe Orange, les deux  filiales autonomes du Groupe MTN (implanté au Bénin et en Côte d'Ivoire), Tigo Mobile Cash au Sénégal et Qash Services en Côte d'Ivoire. 

«Ces institutions totalisent 63,0% des comptes de monnaie électronique ouverts dans l'Union et représentent respectivement 87,42% et 92,55% du volume et du montant des transactions, réalisées en 2017 dans l'UEMOA, soit 1,1 milliard d'opérations d'une valeur de 15.680 milliards de francs CFA », souligne la même source. Selon l’institut d’émission, l'écosystème est également caractérisé par la baisse du nombre de partenariats développés entre les opérateurs de téléphonie mobile et les institutions financières, ce qui explique le repli des activités d'émission de monnaie électronique par les établissements de crédit. 

Adou FAYE
 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter