lejecom  Le journal de l’économie Malienne


Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie"

En décembre, les prix mondiaux des denrées alimentaires sont restés stables (FAO)

Jeudi 10 Janvier 2019

Les prix mondiaux des produits alimentaires sont restés globalement stables en décembre, tandis que la hausse des prix mondiaux des céréales a permis de compenser la baisse des cotations pour le sucre et les produits laitiers, a annoncé aujourd'hui l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).


FAO/Alessia Pierdomenico Fabrication de spaghettis dans une usine de pâtes alimentaires à Parme, en Italie (archives)
FAO/Alessia Pierdomenico Fabrication de spaghettis dans une usine de pâtes alimentaires à Parme, en Italie (archives)
L'Indice FAO des prix des produits alimentaires affichait une moyenne de 161,7 points en décembre et a donc augmenté par rapport aux 161,6 points enregistrés le mois précédent.

L'Indice, qui sert d'indicateur pour les évolutions mensuelles des prix mondiaux pour plusieurs produits alimentaires, affichait une moyenne de 168,4 points pour toute l'année 2018, soit 3,5 points de moins qu'en 2017 et presque 27% de moins que le niveau atteint en 2011.

Alors que les prix mondiaux des principales céréales ont augmenté l'année dernière, ceux des autres denrées faisant l'objet d'un suivi ont baissé, avec la plus forte baisse ayant étant enregistrée pour le sucre.
De son côté, l'Indice FAO des prix des céréales a augmenté de 1,8% de novembre à décembre et de 9,6% depuis décembre 2017. Les prix du blé et de maïs ont également connu une hausse au cours du mois, en raison des mauvaises conditions climatiques dans l'hémisphère Sud, tandis que les prix du riz ont baissé pour le sixième mois consécutif. Les prévisions les plus récentes de la FAO font état d'une baisse de la production mondiale de blé et de maïs en 2018, tandis que celle du riz devrait établir un nouveau record. Les fournisseurs mondiaux des principales céréales sont plus que suffisants et les stocks sont toujours abondants.

L'Indice FAO des prix de l'huile végétale a augmenté de 0,4% en décembre, mettant un terme à dix mois consécutifs de déclin, grâce notamment à un rebond des prix de l'huile de palme. Les prix mondiaux de l'huile de soja ont continué leur tendance vers la baisse en raison des stocks conséquents aux Etats-Unis et de la faiblesse de la demande en provenance de l'Union européenne. En 2018, le sous-indice était 15% inférieur à celui de l'année précédente avec la plus forte baisse enregistrée par les prix de l'huile de palme.

Pour sa part, l'Indice FAO des prix de la viande a connu une hausse de 0,8% durant le mois grâce à des prix plus élevés pour la viande porcine, stimulés par une forte demande mondiale en importations, en particulier de la part du Brésil. D'un point de vue annuel, l'Indice a baissé de 2,2%.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers a chuté de 3,3% depuis novembre, marquant ainsi son sixième mois de baisse consécutive. Une situation qui s'explique par la baisse des cotations des prix pour le beurre, le fromage et le lait entier en poudre. L'Indice a chuté de 4,6% depuis 2017 face à la baisse des prix de l'ensemble des produits laitiers pendant la seconde moitié de l'année.

Enfin, l'Indice FAO des prix du sucre a baissé de 1,9% au cours du mois, en partie due à des prévisions faisant état d'une croissance plus rapide de la production de sucre en Inde et à la chute des prix mondiaux du pétrole brut qui a eu pour effet de faire diminuer la demande en canne en sucre utilisée pour fabriquer de l'éthanol, tout en augmentant les stocks destinés à la production de sucre, notamment au Brésil, le plus grand producteur au monde. Dans l'ensemble en 2018, l'Indice a chuté de près de 22% depuis 2017.
Un.org









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter