lejecom  Le journal de l’économie Malienne


L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Élection présidentielle 2018 au Mali : Le ministre des finances rassure sur les capacités financières pour le financement du scrutin

Mardi 10 Juillet 2018

Plus de 29 milliards de FCFA pour le financement du scrutin. C’est une révélation du ministre de l’Economie et des Finances, qui intervenait sur l’Ortm (chaine nationale). Dr Boubou Cissé a tenu à préciser que le gouvernement du Mali a la capacité de mobiliser les ressources nécessaires pour financer les élections générales de 2018.


Élection présidentielle 2018 au Mali : Le ministre des finances rassure sur les capacités financières  pour le financement  du scrutin
S’exprimant sur le financement de l’élection présidentielle de juillet 2018, le ministre de l’Economie et des Finances a rappelé que le président de la République avait  instruit au gouvernement de  prendre les dispositions nécessaires, afin d’assurer le financement des élections  générales sur fonds propres.  Cela a été pris en compte depuis l’arbitrage du budget 2018.
« Cette mesure visait à éviter que le financement soit dépendant des partenaires. Pour ce faire,  c’est un montant de  29 milliards et poussière de FCFA, qui a été réparti entre les six structures en charge de l’organisation de l’élection présidentielle de 2018 », a indiqué  Dr Boubou Cissé. Avant de citer  les structures concernées à savoir : le ministère de l’Administration territoriale, la Délégation générale des élections, la Commission électorale nationale indépendante, la Cour constitutionnelle, le Comité national de l’égal accès aux medias d’Etat et le ministère de la Sécurité et de la Protection civile.
Par ailleurs, le ministre de l’Economie et des Finances a fait savoir  que ce budget a été arrêté suite à un arbitrage avec les six structures en charge de l’organisation de ces échéances électorales. Avant  de préciser  que c’est un budget de 49 milliards pour l’organisation des élections générales de 2018.
Évoquant l’incapacité du gouvernement à faire face au financement, Dr Cissé a insisté qu’il  n’y a pas de problème de financement des élections générales dans notre pays. « Toutes insinuations tendant à faire croire que le gouvernement du Mali peine à mobiliser les ressources nécessaires pour financer les élections générales sont fausses, infondées et malicieuses », a-t-il dit.
Mahamane Maïga









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter