lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Covid-19 : la crise présente une occasion de transformer nos villes, souligne l'ONU

Mercredi 29 Juillet 2020


Les zones urbaines sont l’épicentre de la pandémie de la Covid 19 et comptent 90% des cas signalés, a déclaré mardi le Secrétaire général de l’ONU, appelant à saisir l’occasion engendrée par la crise pour construire des villes plus « résilientes, inclusives et durables ».


ONU/Cristina Silveiro Habituellement une rue très animée à tout moment, la 42eme rue à New York était pratiquement déserte pendant le confinement lié à la Covid-19.
ONU/Cristina Silveiro Habituellement une rue très animée à tout moment, la 42eme rue à New York était pratiquement déserte pendant le confinement lié à la Covid-19.
« Les villes supportent le poids de la crise : leurs systèmes de santé sont mis à rude épreuve et leurs services d’eau et d’assainissement restent insuffisants, entre autres problèmes », a signalé António Guterres  à l’occasion de la publication de sa « Note de synthèse sur l’impact de la COVID-19 en milieu urbain ».
Il a signalé que la pandémie avait révélé de profondes inégalités, en particulier dans les zones pauvres.

Solidarité et résilience

Le chef de l’ONU a également salué « l’extraordinaire extraordinaire solidarité et résilience » dont ont témoigné les milieux urbains face à la Covid-19, évoquant les étrangers qui s’entraident et acclament les travailleurs essentiels, ainsi que les négoces qui font don de fournitures vitales.  

« L’esprit humain apparaît sous son meilleur jour. Dans l’action de lutte contre la pandémie et de relèvement, les villes deviennent des centres de solidarité, d’innovation et d’ingéniosité humaines », s’est félicité M. Guterres.
Selon lui nous avons devant nous aujourd’hui « l’occasion de réfléchir et de repenser la façon de vivre, d’interagir et de reconstruire les villes ».

Attaquer les inégalités et les déficits de développement

Ainsi le chef de l’ONU a présenté une note de synthèse sur les villes et la Covid-19, avec trois grandes recommandations.
Il a tout d’abord appelé à veiller à aborder les inégalités et les déficits de développement à long terme et à préserver la cohésion sociale, tout au long de la lutte contre la pandémie.

« Nous devons donner la priorité aux personnes les plus à risque, dans les villes, et garantir un centre d’accueil sûr pour tous et un hébergement d’urgence pour les sans-abri », a exhorté M. Guterres.
Le Secrétaire général a souligné la déliquescence des services publics, dont l’accès vital a l’eau et à l’assainissement notamment dans les implantations de fortune, signalant qu’un quart de la population urbaine mondiale vit dans des taudis.

« Les administrations locales sont déjà à l’œuvre : elles interdisent les expulsions durant la crise, mettent en place des centres d’eau propre dans les zones les plus exposées », a constaté le Secrétaire général de l’ONU.

Renforcer les capacités des administrations locales


Deuxièmement, la note de M. Guterres appelle à « renforcer les capacités des administrations locales ».
« Dans les plans de relance et autres mesures de secours, nous devons intervenir de manière adaptée et renforcer les capacités des administrations locales », a-t-il dit, appelant également à agir résolument et « resserrer la coopération entre les autorités locales et nationales »

Poursuivre un relèvement économique vert, résilient et partagé 


Enfin le Secrétaire général incite à poursuivre un relèvement économique « vert, résilient et partagé ».
« Beaucoup de villes ont créé des pistes cyclables et des zones piétonnes, récupérant ainsi des espaces publics et améliorant la mobilité, la sécurité et la qualité de l’air », a-t-il signalé.

Les plans de relance pourraient orienter la croissance vers une voie résiliente, à faible intensité de carbone, et faire progresser les objectifs de développement durable, en privilégiant la transformation écologique et la création d’emplois, selon M.Guterres.

Pour le chef de l’ONU, l’adoption rapide du télétravail illustre la manière dont les sociétés peuvent se transformer « pratiquement du jour au lendemain » pour écarter des menaces urgentes, invitant à appliquer « la même urgence et la même détermination » pour transformer les villes et régler les crises du climat et de la pollution.

M. Guterres estime que le moment est non seulement venu de « repenser et de refaçonner le monde urbain » mais aussi de nous adapter « à la réalité de cette pandémie et à des pandémies futures ».
Un.org











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter