lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Coopération économique Mali-Emirats arabes unis : Signature d’un accord sur le développement de l’entrepreneuriat

Lundi 27 Mai 2019

Le prince héritier d’Abu Dhabi, Son Altesse Sheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan s’engage à soutenir notre pays dans plusieurs domaines. La décision a été prise lors de sa rencontre avec son hôte Dr Boubou Cissé, Premier ministre et ministre de l’Economie et des Finances du Mali. Le chef du gouvernement malien a entamé depuis dimanche dernier une visite de travail de quatre jours aux Emirat arabes unis.


Cette audience  a été marquée par la signature de trois protocoles d’accord portant sur des domaines d’intérêt mutuel : la culture, la douane, l’économie et la défense.
A ceux-ci s’ajoute un projet important d’un montant de 14,2 milliards de FCFA signé avec le Fonds souverain émirati pour le soutien au développement de l’entrepreneuriat au Mali, et en particulier l’entrepreneuriat féminin (le Fonds Khalifa).

Le chef du gouvernement a expliqué que le choix des Emirats arabes unis pour sa première sortie n’est pas fortuit. Car, a-t-il précisé, c’est un pays qui a toujours montré son attachement au Mali et aux valeurs que «nous défendons».

Parlant des accords, le chef du gouvernement a souligné que celui portant sur le développement de l’entrepreneuriat est très important. Selon lui, la problématique de nos entreprises est que lors qu’elles naissent, elles ne grandissent pas. «Sur 2000 entreprises qui se créent, 85% disparaissent. Ce sont des entreprises dont l’espérance de vie ne dépasse pas un an.

Cet accord vient donc corriger cela en appuyant dès le départ ces entreprises en leur offrant des formations, en développant leurs capacités en matière de gouvernance et de gestion et surtout en leur facilitant l’accès au crédit pour développer leurs activités. Telles sont les activités qui seront menées dans le cadre de ce projet», a détaillé le Premier ministre.

Pour sa part, le prince héritier a assuré notre pays de son soutien et son engagement. Ceci en termes d’appuis au financement de nos infrastructures, d’initiatives d’amélioration des conditions de vie de la population, mais également dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Dans les jours à venir, cet engagement sera concrétisé par un appui bilatéral conséquent.
Mahamane Maïga  














Inscription à la newsletter