lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Coopération Mali – France : Signature des accords de convention de 100 milliards de francs CFA

Mardi 27 Octobre 2020

Cinq accords de convention d’un montant estimé à 100 milliards de francs CFA ont été signés lundi à la Primature, entre le Mali et la France, en présence du Premier Ministre Moctar Ouane et du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, à la tête d’une importante délégation, a constaté l’AMAP.


La première convention porte sur une ligne de crédit en faveur de la Banque nationale de Développement agricole (BNDA) sous la forme d’un prêt de 26,4 Mds de F CFA assorti d’une subvention de 1,5 milliard de F CFA.
La seconde porte sur un prêt de 36,3 Md de F CFA rétrocédé à EDM.SA pour le financement de la Boucle haute tension nord de Bamako.

La troisième porte sur un prêt de 19,8 Mds de F CFA rétrocédé à la Société malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP) pour le financement de l’adduction d’eau potable dans plusieurs villes secondaires.
La quatrième porte sur une subvention de 6,6 Mds de C CFA en faveur du Projet pour l’autonomisation des femmes et le Dividende démographique.

La dernière portant sur une subvention de 6,6 Milliards F CFA, va financer des projets de filets sociaux portés par Jigisèmè Jiri.

Du côté français, toutes les conventions ont été signées par Jean-Yves Le Drian et le Directeur général de l’AFP. Et les signataires du côté malien, étaient respectivement le Directeur général de la BNDA, le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zeïni Moulaye.

Le ministre Le Drian pour qui ces signatures illustrent la solidité des liens entre la France et le Mali, a salué les avancées enregistrées dans le processus de la Transition conduite par les nouvelles autorités maliennes.
Le Drian a déclaré qu’il appartenait « d’abord et avant tout aux Maliens, de trouver la solution à la crise qu’ils traversent » avant de d’affirmer que la France et l’Union européenne sont disposées à apporter leur plein soutien pour une coopération renforcée et rénovée.

Le Premier ministre, pour sa part,  s’est réjoui de la signature de ces conventions qui traduisent le soutien constant des partenaires et particulièrement de la France à notre pays.

Moctar Ouane a saisi l’occasion pour rappeler la forte aspiration des Maliens au changement et à la construction d’un nouveau Mali et pour y parvenir, « le gouvernement de Transition s’est fixé des objectifs qui sont le renforcement de la sécurité, l’adoption des réformes institutionnelles et la promotion de la bonne gouvernance » a-t-il soutenu.

Le Chef du Gouvernement a affirmé la détermination du Gouvernement à poursuivre la lutte contre le terrorisme et à tenir les engagements, tant régionaux qu’internationaux pris par notre pays avant de revenir sur la nécessité de l’accompagnement de la communauté internationale, pour la réussite de la Transition, avec la tenue d’élections générales libres, transparentes et incontestables.
Amap.ml














Inscription à la newsletter