lejecom  Le journal de l’économie Malienne


Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure.

Commerce : Le Sénégal se prépare à accueillir un Forum Régional sur la ZLECAF

Mardi 11 Juin 2019

Les enjeux liés à la mise en œuvre de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) et son impact pour les régions d’Afrique de l’Ouest et Centrale feront l’objet d’un forum régional les 24 et 25 juin à Dakar, Sénégal.


Le forum, qui est organisé conjointement par la Commission Économique pour l’Afrique (CEA), le gouvernement sénégalais, la Commission de l’Union Africaine et l’Union Européenne, est conçu comme un espace de dialogue régional et multi-acteurs sur l’ensemble des enjeux liés à la mise en œuvre de la ZLECAf dans les États francophones de la CEDEAO et la CEEAC. 

Sur le thème «La ZLECAf en marche : Approfondir l’intégration africaine pour un continent prospère», les parties prenantes – décideurs politiques, acteurs économiques, organisations de la société civile et instituts de recherche – seront invitées à formuler des recommandations sur les voies et moyens à déployer afin que la ZLECAf soit porteuse d’un changement tangible, inclusif et durable pour les économies de la sous-région, notamment en termes d’industrialisation, de diversification économique et de création d’emplois. 

«Ce forum vise à susciter des échanges constructifs afin de tirer les leçons de l’intégration régionale et évaluer dans quelle mesure les Communautés Économiques Régionales peuvent servir de socle pour libérer le potentiel commercial de la ZLECAf en Afrique de l’Ouest et Centrale», insiste Adeyinka Adeyemi, Conseiller principal de la CEA auprès du Centre africain pour la politique commerciale (ATPC). 

Durant cette rencontre de deux jours, le Forum examinera, à titre prioritaire, plusieurs thématiques majeures en séances plénières : la ZLECAf en tant qu’initiative endogène qui vise à favoriser l’intégration et à stimuler la compétitivité industrielle et la création d’emplois en Afrique, la facilitation du commerce pour libérer le potentiel de la ZLECAf pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, etc.

 «La mise en œuvre effective de la ZLECAf présente nécessairement un certain nombre d’atouts et de défis propres à la région», indique Adeyemi. « Ces particularités régionales doivent faire l’objet d’une évaluation en concertation avec l’ensemble des acteurs-clés afin que ceux-ci tirent le plein bénéfice d’une zone de libre-échange à l’échelle continentale », poursuit-il.
 
 
Pathé TOURE
 














Inscription à la newsletter