lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr

Campagne sucrière au Mali : Plus de 100 000 tonnes de sucre attendues

Lundi 12 Février 2018

Cette indication chiffrée a été annoncée lors du lancement de la campagne sucrière 2017-2018 au niveau des sociétés de production de sucre N-Sukala et Sukala SA. C’était le mardi 06 février dernier à Dougabougou, sous la présidence du ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim.


Pour cette campagne sucrière 2017-2018,  ces deux sociétés comptent produire plus de 100 000 tonnes et 12,5 millions de litres d’alcool  dont  700.000 tonnes au niveau de N-Sukala.
Accompagné par les responsables des deux sociétés sucrières, le ministre Développement industriel s’est employé en procédant à la mise à feu des champs de cannes à sucre à Dougabougou. Un acte qui marque le lancement officiel de la campagne sucrière au niveau de N-Sukala et de Sukala SA.
Selon Mohamed Aly Ag Ibrahim, ce lancement de la campagne sucrière est une tradition, mais aussi un moment d’interroger  et de s’interroger sur l’apport de ces unités dans l’économie nationale. ‘’Vous savez, nonobstant les agressions de partout de toutes sortes, notamment une certaine presse contre le Mali,  les orientations du président de la République, nous ont permis de nous hisser et de nous maintenir au rang de la 3ème économie de l’UEMOA. Ce sont les mêmes orientations qui  nous appellent à presser le pas vers l’industrialisation du Mali », a-t-il dit.
Et d’ajouter : « De même, les instructions du Premier ministre sont clairement données de sorte qu’on puisse rendre possible  tout ce qui est nécessaire à cette accélération ».Pour lui, seule une forte redynamisation du « Made in Mali » peut nous permettre de participer, la tête haute, aux échanges avec les autres pays au lieu de les subir, et de compter, à notre juste valeur, au sein de l’espace communautaire.
A u delà de ce lancement, Mohamed Aly Ag Ibrahim a exhorté  les  responsables  de ces deux sociétés sucrières à plus de gestion efficace et efficiente  pour atteindre l’objectif de production attendue. Aussi, il les a invités à  l’application correcte de la réglementation du travail en vigueur dans l’optique d’améliorer les conditions de travail du personnel.
Mahamane Maïga 









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter