lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Caisse malienne de sécurité sociale: Un nouveau code pour atteindre la stabilité financière dans les années

Jeudi 14 Mars 2019

La Caisse malienne de sécurité sociale a organisé une conférence de presse la semaine dernière à son siège pour expliquer les innovations du nouveau Code des pensions. La rencontre était animée par Alassane Traoré, directeur de la liquidation des pensions, Ahmed Ben Hamane Traoré, directeur du recouvrement et du contrôle, en présence du directeur général adjoint de la CMSS, Modibo Koné.


Le nouveau Code de pensions est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Institué par la loi n° 2018-053 du 11 juillet 2018, c’est un code unifié contrairement aux anciens textes. Il est applicable aux fonctionnaires, aux militaires et aux parlementaires. Parmi les innovations majeures, on peut retenir l’augmentation du taux de cotisation de l’Etat qui passe de 8% à 12% pour les fonctionnaires. Le taux de cotisation sur les indemnités en ce qui concerne les parlementaires passe de 8% à 12%.

Désormais, la cotisation des fonctionnaires et des militaires est calculée sur la base de l’ensemble de la rémunération brute y compris les primes et indemnités au lieu du salaire indiciaire. Auparavant, les primes et indemnités n’étaient pas prises en compte par la Caisse malienne de sécurité sociale. Ces catégories de travailleurs verront une légère diminution sur leurs revenus nets, due à l’application de cette nouvelle disposition du traitement des pensions. Cela s’explique par la prise en compte des revenus généraux qui seront versés pendant la retraite.

Les conférenciers ont expliqué  que l’application de ce nouveau code permettra à la CMSS d’atteindre la stabilité financière dans les années à venir mais aussi permettra aux futurs retraités d’avoir une pension plus substantielle. Aussi, ils ont indiqué que l’application de ce nouveau code prend effet à partir du 1er janvier 2019.
Mahamane Maïga 














Inscription à la newsletter