lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Caisse malienne de sécurité sociale : Les administrateurs outillés

Lundi 11 Octobre 2021

Pour renforcer les compétences des membres du conseil d’administration de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS), la direction générale de l’établissement a initié à leur intention une formation sur le Contrat d’objectifs et de moyens (COM).


La cérémonie d’ouverture était présidée par la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, en présence du directeur général de la CMSS, Ichaka Koné.

Le formateur, le commissaire Modibo Diarrah de la Commission de surveillance de la Conférence internationale de prévoyance sociale (CIPRES) s’est attaché à outiller davantage les administrateurs sur les méthodes d’évaluation et de suivi des programmes dans un contexte de contractualisation.

Lors de sa 22e session ordinaire, le conseil d’administration de la CMSS a adopté la Convention d’objectifs et de moyens qui le lie à l’administration de l’établissement de prévoyance sociale. Cette convention est un document-cadre de gestion stratégique et de transparence qui permettra à la tutelle technique et aux administrateurs d’évaluer la performance de la CMSS d’une part et constitue pour la direction générale de la CMSS, un outil auto-évaluation d’autre part.

De façon spécifique, cette formation permettra aux administrateurs de connaître la CIPRES; d’appréhender les enjeux et les défis dela gestion d’un organisme de prévoyance sociale (OPS), de comprendre les mécanismes de fonctionnement d’un OPS et afin de maîtriser les méthodes d’évaluation de la convention d’objectifs et de gestion.

La ministre en charge de la Santé, qui se trouvait en terrain connu pour avoir eu à gérer la CMSS, s’est réjouie du maintien et la dynamique de performance de l’établissement. Le Contrat d’objectifs et de moyens contient des outils qui permettent d’évaluer la performance et surtout la bonne gouvernance. Et la ministre Sangaré d’inviter la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) et l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) à emboîter le pas à la CMSS. Cela pour assurer une meilleure qualité de service rendu à nos assurés surtout que la Canam est en phase de s’inscrire dans la sécurisation ISO.

Fatoumata Mah Thiam KONÉ

https://www.lessormali.com/















Inscription à la newsletter