lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Bourse : Le titre SAFCA semble ne pas séduire sur la BRVM

Lundi 4 Mars 2019

La Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a terminé la semaine du 25 Février au 1er Mars 2019 en hausse, en affichant 173,35 points pour l’indice BRVM 10 (+9,11%) et 178,72 points pour l’indice BRVM Composite (+6,43%).


La capitalisation boursière du marché des actions s’établit à 5 027 milliards de francs CFA. Les transactions en valeur du marché des actions s’établissent à 1,5 milliard de francs CFA en fin de semaine, portées principalement par les secteurs « Services Publics » (49%), « Finances » (27%) et « Industrie » (18%).

Le titre SONATEL SN réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 15,61%, tandis que le titre SICABLE CI affiche la plus forte baisse avec une chute de 9,15%.

Sur le marché des matières premières, le cours du pétrole a chuté (-2,31%) ainsi que les cours du cacao (–2,82% à Londres et -2,93% à New York), tandis que le cours du caoutchouc a poursuivi sa tendance haussière cette semaine (+1,71%).
 
Sur le marché des actions, le titre SAFCA semble ne pas séduire sur la BRVM. Le nombre de transactions et les volumes échangés sont très faibles : sur toute l’année 2018, en moyenne 1,4 transaction pour un volume moyen de 18,5 titres échangés par semaine.

Sur les 2 premiers mois de l’année 2019, le nombre moyen de transactions reste toujours faible (0,9/semaine), même si celles-ci ont porté sur des volumes relativement plus importants (50 titres échangés/semaine) grâce au fractionnement des actions en décembre 2018. Le cours titre a terminé la semaine à 215 FCFA, valeur qu’il affichait à l’entame de l’année 2019. L’entreprise SAFCA n’a pas distribué de dividendes depuis 2011 du fait d’un report à nouveau toujours déficitaire.

Les résultats du 1 er semestre 2018 de l’entreprise affichent une contraction de 3% du PNB par rapport au 1 er semestre de l’année précédente, résultant de la volonté des dirigeants de réduire la production afin de mener un projet visant le renforcement de l’organisation. Le résultat avant impôt a quant à lui fortement progressé et est ressorti à 521 millions FCFA au 1 er semestre 2018, alors qu’il était déficitaire (-1 004 millions FCFA) à la même période en 2017.

L’entreprise justifie cette hausse par la mise en application de la nouvelle règlementation sur les provisions clients au niveau des comptes sociaux. SAFCA anticipe des résultats en nette amélioration au terme de l’exercice 2018, en raison d’une activité plus dynamique sur le 2 e semestre de l’année. Toutefois, note l’économiste en Chef de Bloomfield Investment, sa capacité à réaliser durablement des profits ainsi qu’une politique de dividendes adéquate seront clés pour l’attractivité du titre.
Amadou Idrissa Dia


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter