lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr

Banque : La BICIM inaugure son agence prestige au rez-de-chaussée de son siège

Vendredi 9 Février 2018

C’est le ministre du Développement industriel, Mohamed Ag Ibrahim Ali, représentant son homologue de l’Economie et des finances, qui a procédé, le jeudi 8 février, à l’inauguration de l’Agence prestige de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie (BICIM). Outre son homologue de l’Economie numérique, la cérémonie a été marquée par la présence du Directeur Afrique du BNP-Paris, de nombreux patrons du secteur privé et clients de la banque.


 Cette cérémonie a été l’occasion pour le Directeur général de la BICIM, Samir Mezine, de souligner que la banque a connu en 2017, une transformation. En effet, afin de faire face aux nouveaux réglementations et à un marché en constante mutation, il a fallu à la banque de repenser son positionnement au Mali. Aujourd’hui, dit-il, la banque  a finalisé ce changement et offre un service bancaire plus riche. Cela sur la base d’un business model porté sur un haut de gamme.
 C’est dans ce cadre que l’Agence prestige vient d’être inaugurée. Elle est située à la direction générale. Elle offre un cadre plus agréable pour offrir des services de qualité à une clientèle diversifiée portée vers les grandes entreprises tant multinationales que maliennes. L’agence est bien décorée avec des œuvres des artistes maliens actuellement exposées dans le hall de la banque.
Pour le directeur Afrique de BNP Paribas, l’idée de s’implanter au Mali par son groupe a été réalisée il y a 20 ans et reste toujours d’actualité. En tant que première agence d’un groupe bancaire européen de référence à ouvrir une filiale à Bamako,   le directeur Afrique dira que la BICIM est fière de contribuer au développement du Mali à travers le financement de son économie. Il a estimé que l’ambition de la banque est d’être la première banque du Mali.
En tout cas, le ministre du développement industriel a souligné l’engagement sans faille des autorités maliennes à soutenir d’une part le secteur privé dans son ensemble, d’autre part, à accompagner  les institutions financières à accorder plus de financement aux promoteurs et investisseurs.
Ibrahim Youssouf 
 
 


Nouveau commentaire :









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter